L’ANEM poin­tée du doigt

El Watan (Algeria) - - Région-centre - Ta­leb Ba­dred­dine

Les chô­meurs de la zone in­dus­trielle de Has­si R’mel ne savent plus à quel saint se vouer de­vant les dé­pas­se­ments en­re­gis­trés dans le sec­teur de tra­vail, no­tam­ment au ni­veau de l’ANEM de Has­si R’mel, qui se trouve dans la nou­velle ville de Bel­lil. Cette der­nière, se­lon les chô­meurs, n’as­sume plus ses pres­ta­tions de ser­vice pu­blic en ma­tière d’offre d’em­plois. «A l’ANEM de Bel­lil, il n’y a que deux ou trois fonc­tion­naires char­gés des dos­siers de carte de de­man­deur d’em­ploi, tan­dis que les offres d’em­ploi sont trai­tées dans d’autres agences si­tuées en de­hors de Has­si R’mel pour des rai­sons in­ex­pli­quées et confuses», té­moigne un des chô­meurs de Has­si R’mel. Les chô­meurs ont sou­le­vé un autre pro­blème qu’ils ren­contrent à l’ANEM de leur lo­ca­li­té, soit l’état la­men­table de son siège et les condi­tions dé­plo­rables de l’ac­cueil. «Nous sommes ac­cueillis dans cette struc­ture comme des cri­mi­nels ou des pri­son­niers !», dé­plore notre in­ter­lo­cu­teur. C’est le même cas dans les deux an­nexes de L’ANEM de Bel­lil, qui se trouvent, l’une dans la com­mune de Has­si De­laâ et l’autre dans la zone in­dus­trielle de Has­si R’mel, ces der­nières de­meurent loin de ré­pondre aux be­soins des chô­meurs de la ré­gion où elles en­re­gistrent un manque fla­grant de fonc­tion­naires et une ab­sence consi­dé­rable de mo­bi­lier de bu­reau. Le nou­veau sys­tème de recrutement, «El Was­site», n’est pas, quant à lui, en­core ins­tal­lé dans ces an­tennes. «Cette si­tua­tion a pous­sé les chô­meurs de la ré­gion à se di­ri­ger vers l’ANEM de Bel­lil, si­tuée à plus de 50 km de chaque com­mune, pour de simples opé­ra­tions, comme le re­nou­vel­le­ment de la carte», ex­plique Mba­rek, un jeune li­cen­cié chô­meur de Has­si De­laâ ren­con­tré de­vant l’ANEM de Bel­lil pour juste re­nou­ve­ler sa carte. Les jeunes chô­meurs lancent un cri de dé­tresse aux hauts res­pon­sables pour rac­cor­der ces an­nexes par le sys­tème «El Was­sit» pour amé­lio­rer leur ser­vice et les équi­per en ma­té­riel né­ces­saire afin qu’elles soient ca­pables d’as­su­rer les be­soins des chô­meurs. Par ailleurs, les de­man­deurs d’em­ploi dé­noncent éga­le­ment l’ab­sence du res­pon­sable de l’ANEM de son bu­reau de­puis long­temps. «Le chef d’agence de l’ANEM de Has­si R’mel ne res­pecte pas les lois re­la­tives au tra­vail, no­tam­ment le dé­cret exé­cu­tif n° 06-77, qui in­cite dans son ar­ticle (5) l’ANEM à as­su­rer l’ac­cueil, l’in­for­ma­tion, l’orien­ta­tion et le pla­ce­ment des de­man­deurs d’em­ploi… Il est sou­vent ab­sent de son bu­reau et n’or­ga­nise au­cune jour­née de ré­cep­tion pour nous !», pré­cise Maâ­mir L., un autre chô­meur de Has­si R’mel ren­con­tré de­vant l’ANEM de Bel­lil, avant d’ajou­ter : «De ce fait, des chô­meurs re­ven­diquent le dé­part du chef de l’ANEM et l’ins­tal­la­tion d’une autre per­sonne pour gé­rer cette struc­ture et trai­ter les re­ven­di­ca­tions des de­man­deurs d’em­ploi. Aus­si, on de­mande que les offres de tra­vail soient af­fi­chées pu­bli­que­ment. Il n’y a pas de trans­pa­rence dans les offres d’em­ploi. Tout se né­go­cie sous la table.»

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.