Des élus claquent la porte

El Watan (Algeria) - - Région Est - K. O.

Les nou­veaux élus de l’APC de Ram­dane Dja­mel, au sud de Skik­da, font dé­jà par­ler d’eux. Pas en lan­çant les pré­mices d’un nou­veau dé­part pour le bien de cette com­mune et de ses ha­bi­tants, mais plu­tôt pour une ques­tion de… com­mis­sions. La nou­velle maire, FLN, et six autres élus du RND et d’El Fa­jr inau­gurent ain­si le tout nou­veau man­dat par de pe­tites que­relles. Mer­cre­di der­nier, les cinq élus du RND, sou­te­nus par un élu d’El Fa­jr, ont cla­qué la porte, pré­fé­rant se re­ti­rer de l’As­sem­blée qui s’at­te­lait à ins­tal­ler les dif­fé­rentes com­mis­sions, avant de pondre une cor­res­pon­dance adres­sée au wa­li pour si­gni­fier leur co­lère. Ces élus jugent que les dé­si­gna­tions faites à la tête des com­mis­sions ne ré­pon­daient pas «aux voeux et aux com­pé­tences» et d’es­ti­mer que le P/APC au­rait agi dans un cadre res­treint et par­ti­san. A re­le­ver que les com­mandes de l’APC de Ram­dane Dja­mel étaient re­ve­nues au FLN, qui dis­pose d’une ma­jo­ri­té re­la­tive avec 10 sièges (8 FLN et 2 PT) sur les 19 que compte l’as­sem­blée. Le RND, avec 6 sièges, et El Fa­jr avec un seul, sont mi­no­ri­taires. Il reste juste à es­pé­rer qu’un jour les élus de cette im­mense wi­laya daignent, pour une fois, se faire la guerre pour les in­té­rêts de ceux-là mêmes qui les avaient plé­bis­ci­tés et non pas pour des fu­ti­li­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.