L’en­fant de la té­lé... al­gé­rienne

El Watan (Algeria) - - L’année Culturelle 2017 -

L’en­fant de la té­lé, Hadj Ra­him, qui a fait les beaux jours de l’his­toire ca­tho­dique al­gé­rienne avec sa fa­meuse «ca­mé­ra in­vi­sible», est dé­cé­dé ven­dre­di 13 jan­vier à Al­ger à l’âge de 83 ans. Hadj Ra­him est ce­lui qui dé­coin­çait les zy­go­ma­tiques dans les an­nées 1970. C’est un pan en­tier de la mé­moire col­lec­tive ca­tho­dique qui s’en va. La nos­tal­gique TV en noir et blanc. Hadj Ra­him est le pion­nier du genre. De ce di­ver­tis­se­ment, la fa­meuse «ca­mé­ra in­vi­sible». Et sur­tout, il a su créer cet ef­fet gag hi­la­rant et dé­jan­té dans la «ca­mé­ra ca­chée». Ces si­tua­tions bur­lesques et in­sen­sées pié­geant des in­gé­nus. Et par consé­quent, usant et abu­sant de la naï­ve­té des pe­tites gens. Ce qui en­gen­dre­ra des si­tua­tions sur­réelles, où le pié­gé, mal­gré l’ab­sur­di­té qui ré­gnait dans l’air, se pren­dra au jeu pi­pé. Et quel­que­fois, abou­ti­ra à des ré­ac­tions in­at­ten­dues. A l’image de la sé­quence culte du Ra­madhan, où Hadj Ra­him laisse traî­ner su­brep­ti­ce­ment un sand­wich sur un banc de jar­din pu­blic, à cô­té d’un pai­sible vieux mon­sieur. L’in­ter­ven­tion d’un agent de l’ordre com­plique la si­tua­tion. Car cette per­sonne âgée est ac­cu­sée et à tort de ne pas ob­ser­ver le jeûne du mois sa­cré du Ra­madhan.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.