L’ad­mi­nis­tra­tion re­tarde la prise de ser­vice de l’exé­cu­tif com­mu­nal de Ch­lef

El Watan (Algeria) - - L’époque -

Si le pré­sident de l’APC de Ch­lef a pris of­fi­ciel­le­ment ses fonc­tions le 4 dé­cembre, ses ad­joints, choi­sis con­for­mé­ment à l’ar­ticle 70 du code com­mu­nal, at­tendent tou­jours l’ap­pro­ba­tion par l’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale de la dé­li­bé­ra­tion concer­nant cette dé­si­gna­tion. Le­dit ar­ticle sti­pule clai­re­ment : «Le pré­sident de l’As­sem­blée po­pu­laire com­mu­nale sou­met la liste des élus qu’il au­ra choi­sis pour oc­cu­per les fonc­tions de vice-pré­sident (s) dans les quinze jours au plus tard sui­vant son ins­tal­la­tion pour ap­pro­ba­tion à la ma­jo­ri­té ab­so­lue de l’As­sem­blée po­pu­laire com­mu­nale, dans les li­mites fixées par l’ar­ticle 69 ci-des­sus.» Se­lon les in­for­ma­tions en notre pos­ses­sion, cette for­ma­li­té a été ac­com­plie dans les dé­lais fixés et con­for­mé­ment aux dis­po­si­tions ré­gle­men­taires, et la dé­li­bé­ra­tion y af­fé­rente fut dé­po­sée au ni­veau de la daï­ra de Ch­lef le 20 dé­cembre. Or, de­puis cette date, on at­tend tou­jours l’ap­pro­ba­tion et le re­tour de la fa­meuse dé­li­bé­ra­tion par la tu­telle, ce qui em­pêche le nou­vel exé­cu­tif de l’APC du chef-lieu de wi­laya de prendre of­fi­ciel­le­ment ses fonc­tions. Pour l’heure, cette com­mune de plus de 300 000 ha­bi­tants, à ma­jo­ri­té RND, est di­ri­gée par un seul élu,en l’oc­cur­rence le pré­sident de l’APC. Cette si­tua­tion rap­pelle à bien des égards le re­tard qu’a connu l’élec­tion du pré­sident de l’APW, éga­le­ment rem­por­tée par le par­ti d’Ah­med Ouya­hia.

El Wa­tan -

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.