Le brent chute sous les 70 dol­lars

Le dé­clin du prix du pé­trole a été exa­cer­bé, se­lon l’agence Bloom­berg, par la dé­ci­sion des Etats-Unis d’au­to­ri­ser huit pays à conti­nuer à im­por­ter de l’Iran, cible de sanc­tions mises en branle en dé­but de se­maine.

El Watan (Algeria) - - Économie - Zhor Had­jam

Alors que les prix du pé­trole en­re­gistrent une très forte baisse en l’es­pace de quelques jours, l'Or­ga­ni­sa­tion des pays ex­por­ta­teurs de pé­trole (OPEP) et ses al­liés se ren­con­tre­ront de­main pour dis­cu­ter de pos­sibles res­tric­tions de pro­duc­tion. Dans le sillage de cette ren­contre de sui­vi de l’ac­cord de ré­duc­tion, l'OPEP et ses par­te­naires, dont la Rus­sie, pour­raient à nou­veau amen­der, en dé­cembre pro­chain, l'ac­cord de li­mi­ta­tion de la pro­duc­tion qui les lie de­puis dé­but 2017.

Sur le mar­ché pé­tro­lier, les contrats à terme à New York ont re­cu­lé sous les 60 dol­lars, soit une baisse de plus de 20% par rap­port au som­met at­teint en quatre ans dé­but oc­tobre, alors qu’à Londres, le brent a chu­té à moins de 70 dol­lars, son plus bas de­puis six mois. Dé­but oc­tobre, les prix du pé­trole avaient pour­tant culmi­né à leur plus haut de­puis quatre ans, à 86,74 dol­lars pour le brent et à 76,90 dol­lars pour le WTI. La nou­velle baisse in­ter­vient quelques jours avant la réunion à Abu Dhabi de re­pré­sen­tants de pays membres de l'OPEP. La ren­contre qui va no­tam­ment étu­dier les don­nées du mar­ché, en pré­vi­sion de sa réunion en dé­cembre pro­chain à Vienne, en Au­triche, du­rant la­quelle l’Or­ga­ni­sa­tion et ses par­te­naires pour­raient en­vi­sa­ger, se­lon des dé­cla­ra­tions des membres de l’OPEP, une baisse des quo­tas mis sur le mar­ché dès l'an­née pro­chaine.

Le dé­clin du prix du pé­trole a été exa­cer­bé, se­lon l’agence Bloom­berg, par la dé­ci­sion des Etats-Unis d’au­to­ri­ser huit pays à conti­nuer à im­por­ter de l’Iran, cible de sanc­tions mises en branle en dé­but de se­maine. Cette dé­ci­sion, ain­si que les pro­messes de l'Ara­bie Saou­dite et d'autres pro­duc­teurs de pom­per da­van­tage de pé­trole, en plus de l’aug­men­ta­tion des stocks amé­ri­cains, ont trans­for­mé les craintes sur un res­ser­re­ment de l'offre en in­dices sur une offre ex­cé­den­taire. Aux Etats-Unis, la pro­duc­tion de pé­trole brut a at­teint un re­cord de 11,6 mil­lions de ba­rils par jour la se­maine der­nière, se­lon les don­nées de l'Agence amé­ri­caine d'in­for­ma­tion sur l'éner­gie (EIA). Les stocks amé­ri­cains ont aug­men­té de 5,8 mil­lions de ba­rils, dé­pas­sant le gain de 2 mil­lions de ba­rils pré­vu dans une en­quête de Bloom­berg.

Par ailleurs, la pro­duc­tion de l’OPEP a at­teint en oc­tobre son plus haut ni­veau de­puis 2016, tan­dis que la Rus­sie a pom­pé 11,4 mil­lions de ba­rils par jour. Un re­cord. Les pro­duc­teurs de l’Or­ga­ni­sa­tion réunis ce week-end de­vront faire face non seule­ment à la me­nace de sur­abon­dance, mais éga­le­ment au risque de voir la de­mande éma­ner des éco­no­mies émer­gentes en perte de vi­tesse, dans le sillage d’une guerre com­mer­ciale entre les Etats-Unis et la Chine. «Le mar­ché re­dou­tait beau­coup l'im­pact des sanc­tions amé­ri­caines contre le pé­trole ira­nien», en­trées en vi­gueur lun­di der­nier, a rap­pe­lé An­dy Li­pow de Li­pow Oil As­so­ciates, ci­té par Reu­ters. Mais «les ex­por­ta­tions ira­niennes ont fi­na­le­ment peu di­mi­nué», a-t-il sou­li­gné. Et «plu­sieurs pays ont soit pour mi­ni­mi­ser l'im­pact des sanc­tions contre l'Iran, comme l'Ara­bie Saou­dite et la Rus­sie, soit pour des rai­sons propres, comme le Ni­ge­ria et la Libye, aug­men­té leur pro­duc­tion», a-t-il ajou­té. «On at­tend main­te­nant de voir si l'OPEP va, lors de sa pro­chaine réunion en dé­cembre, dé­ci­der de ré­duire ses ex­trac­tions», a en­core in­di­qué l’ana­lyste in­ter­viewé par Reu­ters.

L’OPEP, qui re­pré­sente plus de la moi­tié de l'offre mon­diale, avait fin 2016 li­mi­té ses ex­trac­tions, ce qui avait par­ti­ci­pé à la re­mon­tée des prix sur les deux der­nières an­nées. Mais l’Or­ga­ni­sa­tion avait dé­ci­dé d'ou­vrir à nou­veau les vannes à l'ap­proche de l'en­trée en vi­gueur des sanc­tions contre Té­hé­ran. Le su­jet de­vrait être abor­dé lors de la réunion de sui­vi de l'ac­cord qui se tien­dra de­main à Abu Dhabi, en pré­vi­sion de la réunion plé­nière qui au­ra lieu dé­but dé­cembre à Vienne. «Le choix du mo­ment de ces dis­cus­sions est lo­gique, puisque nous avons main­te­nant plus de vi­si­bi­li­té sur l'ef­fet qu'au­ront les sanc­tions amé­ri­caines sur l'ac­ti­vi­té pé­tro­lière en Iran», a re­mar­qué Ste­phen Bren­nock, ana­lyste chez PVM, ci­té par Reu­ters. En termes de prix, le West Texas In­ter­me­diate pour li­vrai­son en dé­cembre a chu­té de 76 cents à 59,91 dol­lars le ba­ril sur le New York Mer­can­tile Ex­change en mi­lieu de ma­ti­née. Le contrat a chu­té de 1,6% jeu­di et laisse pré­sa­ger une baisse de 5,1% sur la se­maine – sa cin­quième baisse consé­cu­tive. Le vo­lume to­tal échan­gé était de 48% su­pé­rieur à la moyenne des 100 jours. Les contrats à terme du brent pour le rè­gle­ment de jan­vier ont glis­sé de 79 cents à 69,86 dol­lars le ba­ril sur le mar­ché et en­re­gis­traient d’autres pertes sur la jour­née. Les prix étaient éga­le­ment en bonne voie pour une cin­quième baisse heb­do­ma­daire, soit un re­cul de 4,1%. Dans ce contexte, le pro­jet d’oléo­duc Keys­tone XL de TransCa­na­da Corp., long­temps per­tur­bé, a ren­con­tré un autre obs­tacle après la dé­ci­sion d’un tri­bu­nal du dis­trict amé­ri­cain du Mon­ta­na d’at­tendre un nou­vel exa­men en­vi­ron­ne­men­tal.

Par ailleurs, un groupe de ré­flexion saou­dien étu­die ce qui se passe sur les mar­chés pé­tro­liers dans un monde sans OPEP. Cette étude est la deuxième d’une sé­rie, après un pré­cé­dent rap­port qui avait ré­vé­lé que la ca­pa­ci­té dis­po­nible du groupe ré­dui­sait la vo­la­ti­li­té des prix du pé­trole et gé­né­rait jus­qu’à 200 mil­liards de dol­lars d’avan­tages éco­no­miques par an pour l’éco­no­mie mon­diale.

Le brent a chu­té à moins de 70 dol­lars, son plus bas de­puis six mois

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.