La mu­ta­tion du chef de daï­ra sus­cite des in­ter­ro­ga­tions

El Watan (Algeria) - - Région Est - Mo­ha­med Taï­bi

Dans le cadre du mou­ve­ment dans le corps des chefs de daï­ra, opé­ré ré­cem­ment par le pré­sident de la Ré­pu­blique, trois chefs de daï­ra exer­çant dans la wi­laya de Khenchela ont été mu­tés vers d’autres wi­layas. Il s’agit de Ra­chid Bou­neb, Na­ce­red­dine Be­louaar et Am­mar Sal­hi, chefs des daï­ras de Khenchela, Kaïs et Aïn Toui­la, qui ont été mu­tés res­pec­ti­ve­ment à El Had­jar (An­na­ba), El Mi­lia (Ji­jel) et Ras El Oued (Bordj Bou Ar­ré­ridj). Tan­dis que l’ins­pec­teur gé­né­ral de la wi­laya a été ap­pe­lé à oc­cu­per le même poste à Bordj Bou Ar­ré­ridj. Se­lon cer­tains ob­ser­va­teurs dans la wi­laya, «le chan­ge­ment le plus im­por­tant a tou­ché le pre­mier res­pon­sable de la daï­ra du chef-lieu, Ra­chid Bou­neb, qui avait une re­la­tion très ten­due avec le wa­li, Ka­mel Noui­cer, ces der­niers mois».

Nos sources af­firment que le pa­ra­doxe dans cette si­tua­tion est le fait qu’un wa­li qui s’oc­cupe des dos­siers du dé­ve­lop­pe­ment lo­cal à la vi­tesse su­pé­rieure pour rat­tra­per les re­tards énormes ac­cu­mu­lés de­puis de très longues an­nées dans les sec­teurs éco­no­mique et so­cial, et un chef de daï­ra di­plô­mé de l’ENA, qui a oc­cu­pé ce poste à peine deux an­nées à Khenchela, une daï­ra dif­fi­cile à gé­rer, pour un res­pon­sable plu­tôt sou­cieux de ser­vir, et non pas de se ser­vir, en­tou­ré de lob­bys de toutes sortes et de puis­sants ré­seaux d’in­té­rêts qui veulent faire main basse sur tout ce qui est son­nant et tré­bu­chant.

Les mêmes sources sou­tiennent que «le chef de daï­ra de Khenchela, qui vient d’être mu­té, a beau­coup souf­fert de la ma­fia du fon­cier qui vou­lait com­plè­te­ment dé­tour­ner la loi 15/08 de son ob­jec­tif». Ils af­firment que ce res­pon­sable «a joué un rôle im­por­tant en par­ve­nant à dé­mas­quer des af­faires louches dans la ges­tion de l’APC, dont le scan­dale des couf­fins de Ra­madhan, ac­tuel­le­ment entre les mains de la jus­tice». «Tous ces dé­fis l’ont ren­du vic­time d’une cam­pagne de cri­tiques et de dé­ni­gre­ment or­ches­trée par des ‘‘mes­lahd­jia» pro­fi­teurs’’», se­lon les mêmes sources.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.