Le BTPH n’at­tire pas les de­man­deurs d’em­ploi

El Watan (Algeria) - - Région Ouest - Nay­la Ham­moud

Plus de 60 000 de­mandes d’em­ploi et près de 22 000 offres ont été re­çues par les dif­fé­rentes an­tennes de l’Agence de wi­laya de l’em­ploi du­rant les 9 pre­miers mois de cette an­née. Tou­te­fois, de nom­breuses offres pro­po­sées pour les mé­tiers du BTPH au ni­veau lo­cal n’ont mal­heu­reu­se­ment pas pu être sa­tis­faites pour manque de pos­tu­lants. Le di­rec­teur de l’em­ploi a in­di­qué ré­cem­ment que, pour la même pé­riode, pas moins de 4 590 offres d’em­ploi dans le sec­teur du BTPH ont été re­çues par l’Agence de wi­laya de l’em­ploi (AWEM), mais seule­ment 2 859 ont été sa­tis­faites et les pla­ce­ments réa­li­sés. Les offres de tra­vail sont de plus en plus crois­santes dans le bâ­ti­ment, mais la for­ma­tion à la carte, à la de­mande du be­soin na­tio­nal, ne suf­fit pas et les pro­jets en chan­tier souffrent d’un manque fla­grant de main-d’oeuvre. Nom­breux sont les en­tre­pre­neurs qui ont for­mu­lé des de­mandes au­près de ces or­ga­nismes et qui n’ont pas en­core été sa­tis­faits, se­lon des sources de l’ANEM, qui as­sure la mis­sion d’in­ter­mé­diaire entre les en­tre­prises et les de­man­deurs d’em­ploi. Le BTPH est un sec­teur pour­voyeur d’em­plois. Ce­pen­dant, les mé­tiers liés à ce sec­teur, tels que ceux de ma­çon, de cof­freur ou de plâ­trier n’at­tirent pas beau­coup de jeunes, qui pré­fèrent se for­mer dans d’autres mé­tiers où l’offre en ma­tière d’em­ploi est mi­nime, bien que la di­rec­tion de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle ouvre chaque ses­sion de nom­breux postes pé­da­go­giques dans les dif­fé­rentes spé­cia­li­tés liées au BTPH. Idem pour le sec­teur de l’agri­cul­ture, qui manque énor­mé­ment de main-d’oeuvre. Ce dé­fi­cit se fait res­sen­tir de plus en plus de­puis quelques an­nées. Les agences de l’em­ploi sont contraintes d’an­nu­ler des offres d’em­plois dans le sec­teur de l’agri­cul­ture, faute de de­man­deurs. En ma­tière de pla­ce­ment, 228 jeunes ont été pla­cés dans le sec­teur de l’agri­cul­ture du­rant les 9 pre­miers mois de cette an­née. L’agence avait re­çu du­rant cette pé­riode 287 offres. Le manque de main-d’oeuvre qua­li­fiée dans le sec­teur de l’agri­cul­ture ne date pas d’hier. Mais cette ca­rence n’ar­rête pas de s’ac­cen­tuer de­puis quelques an­nées au point que la de­mande en la ma­tière se fait de plus en plus criante, no­tam­ment pen­dant la pé­riode d’éla­gage et de gref­fage des arbres frui­tiers et lors de la ré­colte.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.