Adrar : les conduc­teurs de vé­hi­cules de trans­port de per­sonnes et de mar­chan­dises en for­ma­tion

El Watan week-end - - 7 Jours - A. A.

Un centre de for­ma­tion pour l’ob­ten­tion du bre­vet pro­fes­sion­nel des conduc­teurs de vé­hi­cules de trans­port de per­sonnes et de mar­chan­dises a ou­vert ses portes, cette se­maine, à Adrar, où le coup d’en­voi de la pre­mière ses­sion a été don­né par le wa­li. Il s’agit d’une nou­velle en­ti­té pé­da­go­gique re­le­vant du do­maine des trans­ports terrestres, celle-ci est de sta­tut pri­vé, et agréée par le mi­nis­tère des Tra­vaux pu­blics et des Trans­ports. Elle a pour mis­sion de for­mer es­sen­tiel­le­ment les conduc­teurs de poids lourds et de voya­geurs. Cette dé­ci­sion prise par les pou­voirs pu­blics de créer ces centres a pour ob­jec­tif prin­ci­pal de moins ré­duire le taux des accidents de la cir­cu­la­tion rou­tière en in­ter­ve­nant di­rec­te­ment sur le fac­teur hu­main. En ef­fet, ce der­nier est l’un et pas des moindres ac­teurs dans les drames rou­tiers. Il est clas­sé avant même ce­lui de l’état tech­nique des vé­hi­cules et les routes. Ain­si, le mi­nis­tère des Tra­vaux pu­blics et des Trans­ports a confié cette tâche, celle de for­mer les chauf­feurs ti­tu­laires de per­mis de conduire de ca­té­go­rie C1, C2 D et E (trans­port de mar­chan­dises et de per­sonnes) à des éta­blis­se­ments pu­blics, à l’exemple de la SNTR et pri­vés. La for­ma­tion s’ef­fec­tue en une pé­riode de quinze 15 jours (10 jours en phase théo­rique et 5 jours de pratique) avec un vo­lume ho­raire de 72 heures. Ce­pen­dant, les cours s’ar­ti­culent au­tour de la connais­sance des textes ré­gle­men­taires ré­gis­sant le trans­port, des no­tions tech­niques des vé­hi­cules, la sé­cu­ri­té des per­sonnes, etc. Le conte­nu du pro­gramme de for­ma­tion contient en outre les as­pects ré­gle­men­taires re­la­tifs aux dif­fé­rents modes trans­port, les règles de conduite, de cir­cu­la­tion, de si­gna­li­sa­tion… La mé­ca­nique et l’élec­tri­ci­té des vé­hi­cules, l’uti­li­sa­tion et l’ex­ploi­ta­tion du chro­no­ta­chy­graphe, le fonc­tion­ne­ment et le dé­pan­nage, la pré­ven­tion et la sé­cu­ri­té pour le trans­port, les me­sures d’in­ter­ven­tion en cas d’in­cen­die, d’in­ci­dent ou ac­ci­dent, l’art de bien se conduire… Ce­pen­dant, il est bon de si­gna­ler aux ci­toyens que le 20 août 2019 se­ra la date bu­toir pour que les conduc­teurs se mettent en confor­mi­té avec la ré­gle­men­ta­tion et de se mu­nir de ce do­cu­ment (le bre­vet), qui au­to­ri­se­ra la conduite dans le trans­port de per­sonnes et ce­lui des mar­chan­dises. On no­te­ra éga­le­ment que la mise en ap­pli­ca­tion de cette me­sure date du 21 août 2016 et est ap­pa­rue dans le Jour­nal of­fi­ciel n° 46 de l’an­née 2016. C’est ain­si que les chauf­feurs ont 36 mois de­vant eux pour se confor­mer à la ré­gle­men­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.