BOUDJEMA SOUIDANI

El Watan week-end - - Aujourd’hui -

Lors de la réu­nion des 22, il pose une ques­tion connue par cette phrase : «Oui ou non, som­mes­nous des ré­vo­lu­tion­naires ? Alors qu’at­ten­dons-nous pour faire cette ré­vo­lu­tion si nous sommes sin­cères avec nous-mêmes ?» Il était l’un des meilleurs joueurs dans le club de foot­ball, l’Es­pé­rance de Guel­ma. Il adhé­ra donc à l’Or­ga­ni­sa­tion Spé­ciale à sa créa­tion et put ain­si ac­com­plir di­verses ac­ti­vi­tés dont nous ci­te­rons par exemple la col­lecte des armes. Il joua un rôle prépondérant puis­qu’il su­per­vi­sa per­son­nel­le­ment les dif­fé­rentes étapes de pré­pa­ra­tion de la Ré­vo­lu­tion dans la ré­gion de la Mi­tid­ja et pla­niNJa les at­taques de la nuit du 1er No­vembre, de même qu’il par­ti­ci­pa à l’at­taque me­née contre la ca­serne de Bou­fa­rik en com­pa­gnie du mi­li­tant Amar Ouam­rane, Boua­lem Ka­noun et Ra­bah Ab­del­ka­der. Il tom­ba au champ d’hon­neur le 16 avril 1956 au cours d’un bar­rage dres­sé près de la ville de Ko­léa.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.