COUP DE GUEULE DE LA SE­MAINE

El Watan week-end - - Cqfd - So­fia Oua­hib

Il est 14h. Une ma­man ar­rive à l’un des centres de soins à Ba­ba Ha­cen, à l’ouest d’Al­ger. Elle ra­mène ses deux en­fants de 9 et 11 ans pour une consul­ta­tion mé­di­cale pour leur faire dé­li­vrer des cer­ti­fi­cats mé­di­caux de bonne san­té. Des cer­ti­fi­cats exi­gés dans les dos­siers d’ins­crip­tion à des ac­ti­vi­tés pa­ra­sco­laires. Sur place, le gar­dien re­fuse de lui re­mettre des je­tons. La rai­son : on fe­ra pas­ser la ving­taine de pa­tients dé­jà pré­sents. Seul bé­mol : ils ne sont que 6 dans la salle d’at­tente. La ma­man in­siste. Le gar­dien re­fuse en­core : «On ter­mine à 16h. Re­ve­nez de­main.» Se­lon lui, la cais­sière, char­gée d’ins­crire les pa­tients sur le re­gistre et d’en­cais­ser le prix de la consul­ta­tion, était dé­jà par­tie. Ré­sul­tat : pas de je­ton pour les ma­lades ar­ri­vés après son dé­part. La ma­man s’en­tête : «Je ne par­ti­rai pas sans que mes en­fants aient pas­sé leur consul­ta­tion mé­di­cale. En plus, il n’est pas 16h mais 14h». Après in­sis­tance, le gar­dien ac­cepte de lui re­mettre un seul je­ton mais pas deux. Ar­rive le mo­ment de la consul­ta­tion, le mé­de­cin re­fuse de faire pas­ser les deux pe­tits : «Je tra­vaille avec les je­tons. Vous en avez un, j’aus­culte un seul en­fant». La ma­man in­siste. Le mé­de­cin re­fuse. Pis en­core, «elle était même désa­gréable avec mes en­fants. Sa seule pré­oc­cu­pa­tion était de ‹li­qui­der› les pa­tients et de par­tir», confie la ma­man. Cette der­nière ex­plique qu’elle a dé­jà vé­cu cette mau­vaise ex­pé­rience l’an­née der­nière dans un autre centre de soins et re­grette d’avoir re­ten­té l’ex­pé­rience une nou­velle fois. Dans la salle d’at­tente, il faut aus­si si­gna­ler qu’une ma­man avec son bé­bé de 6 mois est res­tée tout l’après-mi­di et elle n’a bé­né­fi­cié d’au­cune sorte de prio­ri­té. Pour une autre en­ceinte ar­ri­vée avec un autre bé­bé d’une an­née, pas la peine d’in­sis­ter. Elle re­brousse che­min pour re­ve­nir ten­ter sa chance le len­de­main.

Pas de consul­ta­tion, re­ve­nez de­main

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.