LE TEST DE LA SE­MAINE

El Watan week-end - - Cqfd - Ami­na Sem­mar

Al’oc­ca­sion de la cé­lé­bra­tion de la Jour­née mon­diale du tou­risme le 27 sep­tembre, sous le thème «Le tou­risme et la trans­for­ma­tion nu­mé­rique», El Wa­tan week-end a dé­ci­dé d’es­sayer pour vous la mé­thode de ré­ser­va­tion d’hô­tel «en ligne», pour des ré­ser­va­tions Dz. Mu­nis d’une carte ban­caire CIB ou d’une carte de cré­dit étran­gère, nous sommes al­lés à la re­cherche d’un hô­tel ou d’une mai­son d’hôte pour un week-end loin du brou­ha­ha de la ville. Nous avons alors vou­lu es­ti­mer le po­ten­tiel des ré­ser­va­tions en ligne pour des des­ti­na­tions uni­que­ment al­gé­riennes. En ef­fet, l’Al­gé­rie re­gorge de pay­sages ma­gni­fiques qui n’ont rien à en­vier aux côtes étran­gères. De Tlem­cen à An­na­ba en pas­sant par le dé­sert du Sa­ha­ra, le choix tou­ris­tique est in­fi­ni. Avez-vous dé­jà eu en­vie de vous échap­per le temps d’un week-end ? Pro­ba­ble­ment. Mais, quels sont les moyens pour or­ga­ni­ser cette pe­tite es­ca­pade ? Dans la ma­jo­ri­té des pays oc­ci­den­taux, ré­ser­ver via des pla­te­formes web telle que « Boo­king », « Ho­tels.com » ou « Airbnb » est un jeu d’en­fant. À l’aide d’une carte ban­caire, il suf­fit de choi­sir une des­ti­na­tion, un hô­tel et une date, et en un clic c’est ré­ser­vé. Tou­te­fois, en Al­gé­rie, c’est une tout autre his­toire. Nous avons ten­té de suivre la pro­cé­dure oc­ci­den­tale stan­dard, mais il n’en est rien. Faut-il en­core avoir ac­cès aux ré­per­toires des hô­tels exis­tants en Al­gé­rie. En fai­sant une pe­tite re­cherche, le choix en ma­tière d’hô­tels est très li­mi­té. L’op­tion «ré­ser­ver» est bien vi­sible, mais il est to­ta­le­ment im­pos­sible de pro­cé­der à une ré­ser­va­tion. Le «e-paie­ment » est hé­las in­ap­pli­cable en Al­gé­rie. Pour ceux qui ont dé­ci­dé de s’of­frir du re­pos, les agences de voyages pro­posent un éven­tail de pos­si­bi­li­tés pour toutes les bourses. Dans le cas où l’on ne sou­haite pas pas­ser par le biais d’une agence tou­ris­tique, il est pos­sible d’uti­li­ser la bonne vieille mé­thode qui est le paie­ment sur place et en es­pèces à la fin du sé­jour. Ce­pen­dant, il est pré­fé­rable d’ap­por­ter une somme d’ar­gent sup­plé­men­taire, car des évé­ne­ments im­pré­vi­sibles peuvent sur­ve­nir à tout mo­ment. En­fin, payer en uti­li­sant une carte ban­caire n’est pas aus­si dé­ve­lop­pé qu’en Oc­ci­dent. Mal­gré l’avè­ne­ment de la carte ban­caire pour faire du ma­ga­si­nage dans de nom­breux éta­blis­se­ments, il reste que l’Al­gé­rie né­ces­site un peu plus de temps pour s’adap­ter à cette «trans­for­ma­tion nu­mé­rique» crois­sante.

Tou­risme et trans­for­ma­tion nu­mé­rique : va fal­loir faire un tour !

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.