Une com­mé­mo­ra­tion et alors ?

El Watan week-end - - 7 Jours - Nas­si­ma Ou­leb­sir

Quel est le rôle du mi­nis­tère des Moud­ja­hi­dine au­jourd’hui, 64 ans après le dé­clen­che­ment de la guerre de Li­bé­ra­tion ? Son bud­get est le 6e après ce­lui du mi­nis­tère de la Dé­fense, de l’Edu­ca­tion et l’In­té­rieur no­tam­ment, se­lon le bud­get de fonc­tion­ne­ment de la loi de fi­nances 2018. Com­bien de moud­ja­hi­dine (les vrais) sont en­core en vie et qui re­çoivent leur pen­sion ? Peut-on es­pé­rer de nou­velles «sur­prises» sur les dis­pa­rus de la guerre de li­bé­ra­tion après l’af­faire Mau­rice Audin ? Très cri­ti­quée et en­core su­jet à po­lé­mique, quel sort a-t-on ré­ser­vé à la de­mande de prise en charge des en­fants des moud­ja­hi­dine ? Le dos­sier en­core en sus­pens sur les vic­times des es­sais nu­cléaires au sud Al­gé­rie a-t-il trou­vé une is­sus entre la France et l’Al­gé­rie ? Les pen­sions pro­mises pour les vic­times sont-elles ver­sées par l’Etat fran­çais. Qu’en est-il des nou­veaux té­moi­gnages en­re­gis­trés de­puis 2016 par le Centre d’études et de re­cherche sur le mou­ve­ment na­tio­nal et la Ré­vo­lu­tion du 1er No­vembre 1954 (CNERMN54) ? Quelles sont les avan­cées dans le dos­sier des ar­chives ? On a ap­pris éga­le­ment, à la veille de la com­mé­mo­ra­tion du 1er No­vembre, par le biais du mi­nistre des Moud­ja­hi­dine, Tayeb Zi­tou­ni, l’en­tame de né­go­cia­tions entre l’Al­gé­rie et la France au­tour de quatre dos­siers ayant trait à l’his­toire de l’Al­gé­rie à l’époque co­lo­niale. Il s’agit du ra­pa­trie­ment des crânes de mar­tyrs et de dis­pa­rus, ain­si qu’aux in­dem­ni­sa­tions re­la­tives aux es­sais nu­cléaires dans le sud al­gé­rien. Le mi­nistre a af­fir­mé que quatre dos­siers re­la­tifs à l’époque co­lo­niale font ac­tuel­le­ment l’ob­jet de né­go­cia­tions entre les deux par­ties, en pré­ci­sant que le dos­sier re­la­tif aux ar­chives fait ex­cep­tion, car connais­sant un cer­tain re­tard en rai­son de l’ins­tal­la­tion d’un nou­veau di­rec­teur gé­né­ral des Ar­chives fran­çaises. Les né­go­cia­tions au­tour de ce dos­sier re­pren­dront pro­chai­ne­ment, se­lon M. Zi­tou­ni. Se­lon ce der­nier, la France «dé­tien­drait 475 km d’ar­chives re­la­tives à l’Al­gé­rie» se­lon les dé­cla­ra­tions de l’an­cien mi­nistre fran­çais char­gé des An­ciens com­bat­tants et de la Mé­moire, Jean-Marc Todeschini. Des dos­siers à ca­rac­tère «sen­sible» certes, mais aux­quels on vou­lait ap­por­ter plus d’éclair­cis­se­ments. Au­tant de ques­tions aux­quelles El Wa­tan Week-end a ten­té d’ap­por­ter des ré­ponses à l’oc­ca­sion de la cé­lé­bra­tion du 64e an­ni­ver­saire du dé­clen­che­ment de la guerre de Li­bé­ra­tion na­tio­nale. Des ques­tions qui res­tent pour le mo­ment sans ré­ponses, même si à la der­nière mi­nute nous avons été in­for­més par le mi­nis­tère des Moud­ja­hi­dine que nous pou­vions nous en­tre­te­nir avec, entre autres, le di­rec­teur du Centre d’études et de re­cherche sur le mou­ve­ment na­tio­nal et la Ré­vo­lu­tion du 1er No­vembre 1954 (CNERMN54). Mais, il n’était ni in­for­mé ni dis­po­sé à par­ler. D’autres dé­tails qui ne né­ces­sitent pas d’au­to­ri­sa­tion comme des re­por­tages dans des lieux his­to­riques sont heu­reu­se­ment ac­com­plis. On pro­fite et on se li­mite (pour cer­tains d’entre nous) en cette jour­née hau­te­ment sym­bo­lique à vi­sua­li­ser les images d’un pré­sident af­fai­bli, sur sa chaise, par­ti, comme à l’ac­cou­tu­mée, se re­cueillir au ci­me­tière El Alia, à la mé­moire des mar­tyrs de la guerre de Li­bé­ra­tion na­tio­nale. Il a «dé­po­sé» une gerbe de fleurs de­vant la stèle com­mé­mo­ra­tive et a ré­ci­té la Fa­ti­ha du Saint Co­ran à la mé­moire des chou­ha­da avant d’em­bras­ser l’em­blème na­tio­nal. Il était ac­com­pa­gné, entre autres, du nou­veau pré­sident de l’APN fraî­che­ment «dé­si­gné» après le pié­ti­ne­ment de la Cons­ti­tu­tion. Gloire à nos mar­tyrs !

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.