MONT­PEY­ROUX

Ecoute - - VOYAGE -

La cloche de l’église son­nait 15 h. Dans quelques mi­nutes, le ma­riage de mon cou­sin al­lait com­men­cer. La fé­bri­li­té mon­tait. Im­pa­tience de ren­con­trer les ma­riés, mais aus­si de dé­cou­vrir les en­vi­rons, ce jo­li pe­tit vil­lage dans le­quel est cé­lé­brée la cé­ré­mo­nie : Mont­pey­roux, en ré­gion Au­vergne-rhône-alpes. Clas­sé de­puis 1989 par­mi « Les Plus Beaux Vil­lages de France », il at­tire le re­gard des au­to­mo­bi­listes qui em­pruntent l’au­to­route A75 entre Cler­mont-ferrand et Is­soire. Car Mont­pey­roux est si­tué sur une butte ro­cheuse. Pour en­trer dans le vil­lage mé­dié­val for­ti­fié, il faut pas­ser sous un porche du XIVE siècle, ins­crit aux mo­nu­ments his­to­riques. De là il n’y a plus que quelques pas jus­qu’à l’église ro­mane édi­fiée en ar­kose. Cette pierre lo­cale aux cou­leurs ocre et blonde a long­temps contri­bué à la pros­pé­ri­té économique de l’en­droit. Elle est aus­si à l’ori­gine de son nom qui si­gni­fie « mont pier­reux », en ré­fé­rence aux car­rières d’ar­kose. Mais le plus im­pres­sion­nant reste le don­jon du XIIIE siècle, qui per­met­tait d’as­su­rer la pro­tec­tion des vil­la­geois. Au­jourd’hui, il offre du haut de ses 30 mètres un pa­no­ra­ma sur la chaîne des Puys, le massif du San­cy et les monts du Can­tal.

Le vil­lage de Mont­pey­roux reste as­so­cié dans mon sou­ve­nir à une fête fa­mi­liale joyeuse sous un so­leil de plomb. En y re­tour­nant quelques an­nées plus tard, j’ai pris le temps de dé­cou­vrir les bou­tiques des ar­ti­sans du coin et de pro­fi­ter des ter­rasses de ca­fés. Tom­bé en ruine dans les an­nées 1930, Mont­pey­roux a su se re­cons­truire avec le temps. Au­jourd’hui, il pro­pose à ses 370 ha­bi­tants une éco­no­mie lo­cale et ba­sée sur le tou­risme.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.