Tal­mont­sur-gi­ronde

Ecoute - - VOYAGE - NANJA BOENISCH,

sta­giaire chez Écoute l’été der­nier. Grande fan de fran­çais, elle am­bi­tionne de de­ve­nir journaliste.

C’est à pied ou à bi­cy­clette que cette pé­nin­sule, sur­plom­bant l’es­tuaire de la Gi­ronde, en Nou­velle-aqui­taine, se vi­site le mieux. Pe­tit vil­lage d’en­vi­ron 90 âmes, Tal­mont-sur-gi­ronde était, au Moyen Âge, une bas­tide. En té­moignent au­jourd’hui en­core l’église Sainte-ra­de­gonde et les restes des rem­parts construits en 1284. Les ba­lades noc­turnes sur ces der­niers, avec le cou­cher de so­leil et la vue sur la roche du Caillaud ain­si que sur les ca­banes de pêche sur pi­lo­tis m’ont mar­quée à ja­mais.

En­fants, ma soeur et moi pas­sions en ef­fet nos grandes va­cances avec ma tante, à Tal­mont. Quelle chance pour nous, ori­gi­naires de Bonn en Al­le­magne, d’avoir pu pas­ser cha­cun de nos étés au bord de la mer ! Je me sou­viens de nos pro­me­nades dans les ruelles fleu­ries, le long des an­ciennes mai­sons de pê­cheurs et des ma­ga­sins d’ar­ti­sa­nat, où les ob­jets ma­rins pré­sen­tés en vi­trine émer­veillaient nos yeux d’en­fants.

En plus des longues bai­gnades et des es­ca­pades en ba­teau, nous ai­mions jouer aux pi­rates au­tour de l’église Sainte-ra­de­gonde. Nous pre­nions alors d’as­saut l’édi­fice mé­dié­val, puis nous nous met­tions à la re­cherche du fa­meux « tré­sor des re­liques ». Ou nous guet­tions l’ar­ri­vée d’autres pi­rates par la mer avec nos ju­melles ma­giques – qui n’étaient autre que nos mains !

À la fin des va­cances, nous re­pre­nions le ba­teau pour tra­ver­ser l’es­tuaire et re­joindre Bor­deaux, avant de s’en­vo­ler vers l’al­le­magne… Là où les pi­rates et autres cor­saires se font plus rares !

Cette cou­leur est uti­li­sée sur les mai­sons de bord de mer pour éloi­gner les in­sectes.

Ces ca­banes com­portent de grands fi­lets ap­pe­lés « car­re­lets » pour pê­cher­toutes sortes de pois­sons.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.