Pa­roles

Jacques Pré­vert

Ecoute - - COIN LIBRAIRIE -

Ce sont sou­vent des scènes de rue, au ca­fé, dans une classe d’école ou dans les champs qui servent de dé­cor. Des si­tua­tions du quo­ti­dien aux­quelles Jacques Pré­vert ajoute sa touche poé­tique. Un lan­gage tou­jours simple, mais ef­fi­cace, très évo­ca­teur, proche de la réa­li­té. Né en 1900, Pré­vert fait par­tie des poètes les plus po­pu­laires de la lit­té­ra­ture fran­çaise. Avec son mé­got à la bouche, sa cas­quette sur la tête et son oeil ob­ser­va­teur, le poète est re­con­nais­sable entre tous. Pour lui, la poé­sie est par­tout. Dans Pa­roles, il uti­lise sa plume pour faire pas­ser ses idées et cri­ti­quer la guerre (comme dans les poèmes Fa­mi­lial et Bar­ba­ra) ain­si que le cler­gé (Sou­ve­nirs de fa­mille). Pu­blié en 1946, ce re­cueil reste in­tem­po­rel. Mais Pré­vert n’est pas seule­ment un poète dont on ap­prend en­core les poé­sies dans les écoles (plus de 400 portent d’ailleurs son nom), c’est aus­si un grand scé­na­riste et pa­ro­lier. Il a si­gné Quai des brumes et Les En­fants du pa­ra­dis de Mar­cel Car­né, Le Crime de mon­sieur Lange de Jean Re­noir, ou en­core le conte phi­lo­so­phique Le Roi et l’oi­seau, de Paul Gri­mault. Sans ou­blier ses chan­sons, chan­tées par Yves Mon­tand, Ju­liette Gré­co ou Serge Reg­gia­ni.

Pa­roles. Jacques Pré­vert. Édi­tions Gal­li­mard Fo­lio. 256 pages. Ni­veau fa­cile.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.