Un som­met de prin­temps sur l’éner­gie re­nou­ve­lable

BRUXELLES Les chefs d’Etat et de gou­ver­ne­ment de l’Union eu­ro­péenne ont ren­dez-vous au­jourd’hui et de­main à Bruxelles pour un som­met au cours du­quel ils de­vraient je­ter les bases d’une nou­velle po­li­tique cli­ma­tique et éner­gé­tique pour le Vieux conti­nent.

Metro (French Edition) - - World -

Sur pro­po­si­tion de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, les Vingt-sept de­vraient confir­mer l’en­ga­ge­ment de ré­duire uni­la­té­ra­le­ment leurs émis­sions glo­bales de gaz à ef­fet de serre «d’au moins 20%» d’ici 2020 par rap­port à leurs ni­veaux de 1990, et de por­ter cet ef­fort à 30% dans le cadre d’un -hy­po­thé­ti­queac­cord in­ter­na­tio­nal de lutte contre le dé­rè­gle­ment cli­ma­tique. Une telle me­sure de­vrait être réa­li­sable en Bel­gique. Une étude, pu­bliée en juillet der­nier par le Bu­reau du Plan à la de­mande du mi­nistre fé­dé­ral de l’En­vi­ron­ne­ment, Bru­no Tob­back (sp.a), montre en ef­fet que la Bel­gique pour­rait par­ti­ci­per à un tel ef­fort avec un ef­fet glo­bal éco­no­mi­que­ment neutre, mais au prix d’une pro­fonde re­fonte du pay­sage éner­gé­tique, fis­cal et éco­no­mique du pays. Mais si le nou­vel ob­jec­tif de ré­duc­tion d’au moins 20% pour 2020 n’est plus contes­té, la ma­nière de le concré­ti­ser di­vise en- core les ca­pi­tales eu­ro­péennes, no­tam­ment la place à ac­cor­der aux éner­gies re­nou­ve­lables (éo­lien, bio­car­bu­rants,...) dans le pa­nier éner­gé­tique. L’exé­cu­tif eu­ro­péen pro­pose de por­ter à 20% d’ici 2020 la part des éner­gies vertes dans la consom­ma­tion des Eu­ro­péens, contre à peine 6% au­jourd’hui. Il y a dix ans, l’UE avait pro­mis d’at­teindre 12% d’ici 2010, mais elle ne de­vrait fi­na­le­ment pas dé­pas­ser 10%. Pour s’as­su­rer que le nou­vel ob­jec­tif soit cette fois at­teint, la Com­mis­sion pro­pose à pré­sent de le rendre contrai­gnant, ce que re­fusent plu­sieurs pays, au pre­mier rang des­quels la Po­logne, très en re­tard en ma­tière d’éner­gies re­nou­ve­lables. Sans re­je­ter l’idée d’un ob­jec­tif contrai­gnant pour les re­nou­ve­lables, la Bel­gique n’a jus­qu’ici pas fait preuve de grand en­thou­siasme dans ce dé­bat. Pe­tit pays den­sé­ment peu­plé, la Bel­gique n’est pas le pays eu­ro­péen le mieux do­té pour dé­ve­lop­per à grande échelle les éner­gies re­nou­ve­lables. A moins d’une po­li­tique ac­tive de ré­duc­tion de la consom­ma­tion éner­gé­tique, le pays res­te­ra au­jourd’hui comme de­main gran­de­ment dé­pen­dant de l’étran­ger pour son ap­pro­vi­sion­ne­ment en éner­gies, y com­pris re­nou­ve­lables.

Newspapers in French

Newspapers from Belgium

© PressReader. All rights reserved.