Re­loo­kez votre in­té­rieur avec un pla­fond ten­du

BRUXELLES Les pla­fonds ten­dus per­mettent de dis­si­mu­ler fa­ci­le­ment un pla­fond fis­su­ré ou dé­mo­dé. Ap­pré­ciés par les ar­chi­tectes d’in­té­rieur pour leur cô­té de­si­gn, ils offrent bien d’autres avan­tages.

Metro (French Edition) - - Home Life -

Les pla­fonds ten­dus sont des faux pla­fonds en PVC. Ils sont créés sur me­sure, en fonc­tion des di­men­sions de la pièce. Ils peuvent être ins­tal­lés dans tout type de pièce (bu­reaux, sé­jours, salle de bains) et d’in­té­rieur (mai­son de maître, ap­par­te­ment, loft, pis­cine, en­tre­prise). «La pose de ces toiles est fa­cile», ex­plique Pas­cal Boils, spé­cia­liste en pla­fonds ten­dus. «La toile est chauf­fée. La cha­leur rend le ma­té­riau souple et élas­tique et per­met d’éti­rer la toile pour la pose.» La toile est en­suite fixée sur une struc­ture à la pé­ri­phé­rie de la pièce. Outre un pla­ce­ment ai­sé et propre, «les atouts de ces faux pla­fonds sont nom­breux», dé­taille Pas­cal Boils. «D’abord, ils ne com­por­te­ront ja­mais de fis­sure car ils sont élas­tiques. En­suite, ils né­ces­sitent peu d’en­tre­tien et sont fa­ci­le­ment la­vables. Ils sont éga­le­ment an­ti­sta­tiques et n’ac­crochent pas la pous­sière. De plus, leur dé­mon­tage et re­mon­tage, en cas de pro­blème sous le faux-pla­fond, est ai­sé. Fi­na­le­ment, ils offrent une ex­cel­lente iso­la­tion acous­tique.» Pour Pas­cal Boils, les pla­fonds ten­dus sont donc un pro­duit d’ave­nir, no­tam­ment pour l’iso­la­tion des ap­par­te­ments. Ce­pen­dant, le prix, avoi­si­nant les € 75 par mètre carré, reste éle­vé. De plus, leur pose né­ces­site de faire ap­pel à un pro­fes­sion­nel. Ce­pen­dant, avec une pa­lette de plus de 150 cou­leurs mates, sa­ti­nées, la­quées ou à mo­tifs, les pla­fonds ten­dus offrent de mul­tiples pos­si­bi­li­tés de dé­co­ra­tion. De plus, des mi­ni-spots peuvent être in­cor­po­rés di­rec­te­ment à la toile. Des ar­chi­tectes d’in­té­rieurs tra­vaillent de plus en plus avec ces pla­fonds très de­si­gn qui leur per­mettent de dé­ve­lop­per leur créa­ti­vi­té. Par exemple, « des néons peuvent être pla­cés sous des toiles trans­pa­rentes, don­nant un ef­fet de lu­mière na­tu­relle », ex­plique Pas­cal Boils. Il est aus­si pos­sible de pla­cer ces toiles ten­dues sur des murs ou en com­bi­nai­son avec des poutres de bois ou des mou­lures, afin de res­pec­ter l’am­biance d’ori­gine de la pièce.

Gui­bourt Syl­vie

Droits pho­to : Pas­cale Boils

Newspapers in French

Newspapers from Belgium

© PressReader. All rights reserved.