Cour­rier des lec­teurs

En­voyez-nous vos ré­ac­tions, vos ré­flexions, vos coups de gueule ou de coeur à cour­rier@jeu­nea­frique.com ou au 57 bis, rue d’au­teuil, 75016 Pa­ris.

Jeune Afrique - - ÉDITORIAL -

Mi­nus­ca Des moyens mi­nus­cules En de­hors de la ca­pi­tale, qui est pour le mo­ment re­la­ti­ve­ment épar­gnée, la Cen­tra­frique est la proie des mi­lices, qui pillent, tuent, violent, s’en pre­nant aux po­pu­la­tions, aux hu­ma­ni­taires et aux sol­dats de la Mi­nus­ca. Mais, même si la Cen­tra­frique ne pré­sente pas d’en­jeu stra­té­gique ma­jeur, la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale ne doit pas s’ha­bi­tuer à cet état de fait. Il faut donc don­ner à la Mi­nus­ca les moyens de lut­ter contre ces mi­lices lour­de­ment ar­mées. Ain­si va la Cen­tra­frique, où chaque jour qui passe ap­porte son lot de mau­vaises nou­velles qui éloignent le pays de la paix. PA­TRICK DA­VID, Fon­te­nay-aux-roses, France Tu­ni­sie Wait and see Le « Coun­try Re­port » du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI) est un do­cu­ment d’au­tant plus im­por­tant que c’est à la lu­mière de ses ana­lyses qu’est dé­ci­dé le sort des pays qui dé­pendent de l’ins­ti­tu­tion. Ce­lui consa­cré à la Tu­ni­sie vient d’être ren­du pu­blic, et B.B.Y. de­mande avec rai­son que ce rap­port soit connu de tous les Tu­ni­siens (voir JA no 2950, du 23 au 29 juillet). Se­lon B.B.Y., le rap­port est très pes­si­miste quant à l’ave­nir éco­no­mique de la Tu­ni­sie ; mais, comme on le sait, l’éco­no­mie n’est pas une science exacte et beau­coup de fac­teurs entrent en ligne de compte. On ob­serve ce­pen­dant des si­gnaux po­si­tifs : la me­nace ter­ro­riste s’éloigne de plus en plus et le ré­gime est dé­mo­cra­tique. Donc wait and see, le pays peut s’en sor­tir comme il l’a fait en 1986 à la suite des émeutes du pain, cau­sées jus­te­ment par les pré­co­ni­sa­tions du FMI à l’époque. FATHI TOUNAKTI, Ham­mam-lif, Tu­ni­sie

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.