Af­faire Kief­fer À un train de sé­na­teur…

Jeune Afrique - - CONFIDENTIEL -

La jus­tice ivoi­rienne se plaint de la len­teur de Pa­ris dans l’en­quête sur la dis­pa­ri­tion, le 16 avril 2004 à Abid­jan, du jour­na­liste fran­co-ca­na­dien Guy-an­dré Kief­fer. Sa com­mis­sion ro­ga­toire, lan­cée en 2014, ne se­ra exé­cu­tée qu’en oc­tobre pro­chain par Ous­mane Vic­tor Cou­li­ba­ly, le doyen des juges d’ins­truc­tion du tri­bu­nal de pre­mière ins­tance d’abid­jan, qui sou­haite à nou­veau en­tendre deux té­moins fran­çais, dont le ban­quier d’af­faires Stéphane de Vau­celles, ex-em­ployeur de Kief­fer au sein du ca­bi­net Com­mo­di­ty Con­sul­ting Com­pa­ny. Pour évi­ter la pres­crip­tion, les en­quê­teurs ivoi­riens conti­nuent d’émettre des actes. « Ce dos­sier a des al­lures d’af­faire Gré­go­ry. L’ins­truc­tion res­te­ra ou­verte jus­qu’à un dé­noue­ment », confie une source proche du dos­sier. En France, c’est le juge Cy­ril Pa­quaux, vice-pré­sident du tri­bu­nal de grande ins­tance de Pa­ris, qui di­rige l’ins­truc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.