VLA­DI­MIR LE DAU­PHIN

Jeune Afrique - - LES DERNIÈRES SENTINELLES DU CHAVISME - M.V.

Pour nombre d’ana­lystes, il est ce­lui qui par­vient à main­te­nir l’unité de l’ar­mée. Ce­lui, aus­si, qui a convain­cu Ni­colás Ma­du­ro de re­con­naître sa dé­faite aux lé­gis­la­tives de dé­cembre 2015 – l’op­po­si­tion avait alors rem­por­té les deux tiers des sièges au Par­le­ment. Al­lié de la pre­mière heure de Ma­du­ro, Vla­di­mir Pa­dri­no Ló­pez, 54 ans, passe pour le dau­phin du pré­sident. Ce père de deux en­fants – qui a, dit-on, quit­té son épouse pour une femme de plus de vingt ans sa ca­dette – a été nom­mé mi­nistre de la Défense en oc­tobre 2014 et chef des forces ar­mées dans la fou­lée. Il gère non seule­ment la sé­cu­ri­té et l’éco­no­mie du pays, mais aus­si tous les pro­grammes so­ciaux. Un vé­ri­table rôle de Pre­mier mi­nistre…

Vla­di­mir Pa­dri­no Ló­pez, à Ca­ra­cas, le 8 août.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.