Le­gran­din­vi­té

John Nsa­na Ka­nyo­ni, vice-pré­sident de la Chambre des mines de RD Con­go

Jeune Afrique - - ÉDITORIAL - Pro­pos re­cueillis par JEAN-PIERRE BO­RIS (RFI) et FRÉ­DÉ­RIC MAURY (JA)

Vice-pré­sident de la Chambre des mines, mi­nier lui-même, John Ka­nyo­ni est une fi­gure du sec­teur ex­trac­tif dans le Ki­vu, cette ré­gion si­tuée dans l’ex­trême est de la RD Con­go. Une zone iso­lée, ou­bliée du gou­ver­ne­ment cen­tral mal­gré ses im­menses res­sources et sou­mise aux at­taques ré­gu­lières de groupes ar­més: une réa­li­té que John Ka­nyo­ni ex­prime à sa ma­nière: « La Rd­cong on es’ ar­rête pas à kin­sha­sa .» il était l’in­vi­té de l’éco­no­mie RFI- Jeune Afrique.

Les in­fra­struc­tures L’état n’a presque rien in­ves­ti dans les in­fra­struc­tures dans ma ré­gion, le NordKi­vu. À Go­ma, nous avons mis place des mé­ca­nismes avec le sec­teur pri­vé pour voir com­ment construire des routes, ré­ha­bi­li­ter de vieilles in­fra­struc­tures. C’est un par­te­na­riat mis en place lo­ca­le­ment entre les pri­vés et le gou­ver­ne­ment de la pro­vince. La si­tua­tion est pire dans le Sud-ki­vu.

Le fi­nan­ce­ment des groupes ar­més Il est vrai que les mines ont ai­dé à fi­nan­cer in­di­rec­te­ment ces groupes. Mais­la­si­tua­tion a beau­coup évo­lué. Un guide de L’OCDE a été adop­té qui de­mande à tous les in­ter­ve­nants de la chaîne d’ap­pro­vi­sion­ne­ment de s’as­su­rer que la pro­duc­tion mi­nière n’a pas de lien di­rect avec les conflits. Les ONG Les On­gont dé­ve­lop­pé la pro­blé­ma­tique des mi­ne­rais du sang et pous­sé au boy­cott de fait que nous avons connu en 2010. Elles ont eu un rôle né­faste : les ache­teurs se sont désen­ga­gés, des mil­liers d’em­plois ont dis­pa­ru, les re­cettes pu­bliques ont chu­té. Cer­taines ONG re­con­naissent d’ailleurs au­jourd’hui que la mé­thode n’était pas bonne. Les conflits [en RD Con­go] sont ré­cur­rents, an­ciens, et liés à des pro­blé­ma­tiques eth­niques, pas aux mi­ne­rais. Les Ong­doivent chan­ger leur ap­proche : il faut ac­com­pa­gner, as­sai­nir en­semble et non boy­cot­ter.

Éco­no­mies mo­dèles Les éco­no­mies afri­caines qui croissent de ma­nière sou­te­nue et ré­gu­lière, comme l’éthio­pie, le Rwan­da ou la Côte d’ivoire, ne sont pas dé­pen­dantes du sec­teur ex­trac­tif. Les le­çons ve­nues de ces pays sont les sui­vantes : il faut in­ves­tir dans les in­fra­struc­tures, dans l’éner­gie, mettre beau­coup de moyens dans l’édu­ca­tion, dé­ve­lop­per for­te­ment l’agri­cul­ture, le tou­risme, les ser­vices. Re­gar­dez l’exemple de Mau­rice ! L’ob­jec­tif est d’avoir une crois­sance réelle, qui rime avec dé­ve­lop­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.