Des trans­ferts pé­rilleux

Jeune Afrique - - UNE HISTOIRE BELGE - ALEXIS BILLEBAULT

Le cham­pion­nat de Bel­gique est unde ceux, en Eu­rope, qui ac­cueille le plus d’étran­gers en gé­né­ral et d’afri­cains en par­ti­cu­lier. Les Congo­lais ne sont pas for­cé­ment les plus nom­breux, mais, no­tam­ment de par l’his­toire qui lie leur pays à la Bel­gique, ils res­tent so­li­de­ment an­crés dans la réa­li­té du foot­ball belge. Par ailleurs, « la RDC dis­pose d’un ré­ser­voir de joueurs très im­por­tant », ex­plique l’agent Louis de Vries, qui a beau­coup tra­vaillé dans cette par­tie de l’afrique dans les an­nées 1980 et 1990. De­puis la si­gna­ture de Léon Mo­ku­na, le pre­mier Congo­lais à jouer en Bel­gique – La Gan­toise en 1957 –, le flux ne s’est ja­mais in­ter­rom­pu, no­tam­ment grâce à des agents qui ont très vite sillon­né le pays à la re­cherche de joueurs au ni­veau. « Il faut bien sûr se dé­pla­cer, pour al­ler ob­ser­ver des matchs, mais aus­si avoir des re­lais lo­caux, le ter­ri­toire congo­lais étant par­ti­cu­liè­re­ment vaste », pour­suit Louis de Vries. L’ita­lo-belge Fa­bio Ba­glio s’est mon­tré très ac­tif dans le pays. Il est à l’ori­gine no­tam­ment du re­cru­te­ment pour le RSC An­der­lecht des at­ta­quants Dieu­mer­ci Mbo­ka­ni (ex-tp Ma­zembe) en 2006 et Ju­nior Ka­ba­nan­ga Ka­lun­ji (ex-mk Étan­chéi­té) en 2010. Les deux foot­bal- leurs évo­luent dé­sor­mais en Ukraine (Dy­na­mo Kiev) et au Ka­za­khs­tan (FC As­ta­na). Ba­glio a l’ha­bi­tude de tra­vailler avec l’homme d’af­faires congo­lais Max Mo­key, pré­sident du MK Étan­chéi­té et long­temps consi­dé­ré comme le re­lais lo­cal du club d’an­der­lecht. Si au­jourd’hui les achats de joueurs semblent mieux ca­drés, des agents peu

De nom­breux joueurs ont été vic­times d’agents peu scru­pu­leux, qui leur pro­met­taient la lune.

scru­pu­leux ont sé­vi en RDC pen­dant de nom­breuses an­nées, comme le rap­pelle De Vries : « Des in­ter­mé­diaires vé­reux ve­naient se gref­fer sur les opé­ra­tions, en pro­met­tant la lune aux foot­bal­leurs. Beau­coup d’entre eux se sont fait ar­na­quer et se sont re­trou­vés li­vrés à eux­mêmes en Bel­gique, obli­gés de ren­trer au pays. » Les cas de ces joueurs ex­ploi­tés, « par­fois vic­times de ra­cisme, voire de mal­trai­tance », pour­suit notre agent, ont in­ci­té les clubs belges à prendre da­van­tage de pré­cau­tions concer­nant l’iden­ti­té des in­ter­mé­diaires avec qui ils tra­vaillent. Cer­tains, comme An­der­lecht et le Stan­dard de Liège, ont même pré­fé­ré nouer di­rec­te­ment des par­te­na­riats avec des for­ma­tions congo­laises – res­pec­ti­ve­ment L’AS Vi­ta Club de Kin­sha­sa et le TP Ma­zembe.

Dieu­mer­ci Mbo­ka­ni a évo­lué au sein du club An­der­lecht de 2006 à 2007 puis de 2011 à 2013.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.