UA-UE Une fac­ture qui at­teint des som­mets

Jeune Afrique - - POLITIQUE, ÉCONOMIE, CULTURE & SOCIÉTÉ -

Éva­luée il y a six mois à 11,5 mil­lions d’eu­ros, la fac­ture du som­met UA-UE, qui se tien­dra les 29 et 30 no­vembre à Abid­jan, a qua­si dou­blé. La pré­si­dence ivoi­rienne af­firme dé­sor­mais à ses in­ter­lo­cu­teurs qu’elle s’élè­ve­ra à 22 mil­lions d’eu­ros. Alors qu’il est d’usage que le pays hôte d’un som­met as­sume plus de la moi­tié des dé­penses d’or­ga­ni­sa­tion, Alas­sane Ouat­ta­ra ne sou­haite contri­buer qu’à hau­teur de 8 mil­lions. À L’UE, qui a dé­jà pro­mis 3,2 mil­lions d’eu­ros, il a de­man­dé 2,8 mil­lions sup­plé­men­taires. La France a été mise à contri­bu­tion à hau­teur de 4,5 mil­lions en ma­té­riel de sé­cu­ri­té (gi­lets pare-balles, drones, vé­hi­cules), qui res­te­ra à Abid­jan après le som­met.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.