La grande muette en alerte

Jeune Afrique - - Projecteurs -

Face au risque de nou­veaux sou­lè­ve­ments dans les ca­sernes, l’état-ma­jor des ar­mées a pris les de­vants en de­man­dant à l’en­semble des forces de dé­fense et de sé­cu­ri­té de se mettre en alerte du 1er au 18 mai. Se­lon nos sources, sept mi­li­taires en poste à Boua­ké, sus­pec­tés d’être les me­neurs de ce pos­sible mou­ve­ment de contes­ta­tion, ont été convo­qués les 2 et 4 mai à Abid­jan par le chef d’état-ma­jor Sé­kou Tou­ré.

Ces in­quié­tudes émergent alors qu’une opé­ra­tion de dé­tec­tion d’armes en­ta­mée le 12 avril dans les ré­si­dences de Guillaume So­ro à Fer­kes­sé­dou­gou et dans le vil­lage de son épouse, ain­si que dans les de­meures de six ex-com­zones, a pris fin dé­but mai. Pré­pa­rée dans le plus grand se­cret de­puis le dé­but de l’an­née, cette opé­ra­tion s’ins­cri­vait dans le cadre de l’en­quête sur la cache d’armes dé­cou­verte en mai 2017 à Boua­ké.

Dé­but avril 2018, l’ar­me­ment du troi­sième ba­taillon de Boua­ké, di­ri­gé of­fi­ciel­le­ment par Her­vé Tou­ré ( « Vet­cho »), en­tre­po­sé de­puis la pre­mière mu­ti­ne­rie de 2017 dans le centre d’ins­truc­tion de Tim­bé (près de Ka­tio­la) sur ordre du mi­nis­tère de la Dé­fense, a éga­le­ment été dé­lo­ca­li­sé au sein de la di­vi­sion lo­gis­tique de l’état-ma­jor à Abid­jan.

Her­vé Tou­ré « Vet­cho » (à g.) et Is­sia­ka Ouat­ta­ra « Wat­tao » à Boua­ké, le 13 jan­vier 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.