Con­fi­den­tiel

Jeune Afrique - - Sommaire - Lio­nel Zinsou, an­cien Pre­mier mi­nistre du Bé­nin. Le patron du groupe Ebo­maf.

Après avoir dé­po­sé plainte l e 11 avril à Co­to­nou contre Lio­nel Zinsou pour « es­cro­que­rie ag­gra­vée » et « ten­ta­tive d’es­cro­que­rie en bande or­ga­ni­sée » de­vant le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique Gil­bert Tog­bo­non, Ma­ha­ma­dou Bonkoungou a été en­ten­du par ce der­nier.

Le patron du groupe Ebo­maf sou­haite se voir rem­bour­ser une dette de 15 mil­liards de F CFA (23 mil­lions d’eu­ros) contrac­tée par l’ex-pre­mier mi­nistre en 2016, du­rant sa cam­pagne pré­si­den­tielle au Bé­nin. Le 26 avril, Bonkoungou, ac­com­pa­gné de son avo­cat bé­ni­nois Bas­tien Sa­la­mi, est spé­cia­le­ment ar­ri­vé à Co­to­nou à 9 heures, avant d’être re­çu du­rant deux heures par Tog­bo­non.

Se­lon les pro­cès-ver­baux d’au­di­tion, que Jeune Afrique a pu consul­ter, Bonkoungou a dé­cla­ré que Lio­nel Zinsou lui a été pré­sen­té par Tho­mas Bo­ni Yayi, alors pré­sident du Bé­nin. « Notre pre­mière ren­contre a eu lieu dé­but 2016 chez le pré­sident, dans son bu­reau à la Ma­ri­na, puis nous nous sommes re­vus au do­mi­cile de ce­lui-ci à Cad­je­houn, a-t-il pré­ci­sé. Il m’a dit qu’il fal­lait que j’aide Lio­nel Zinsou dans le cadre de sa cam­pagne pré­si­den­tielle car il avait du mal à réunir l’ar­gent. » En re­tour, ce der­nier lui au­rait fait une pro­messe. « Il de­vait me re­mettre le fruit de la vente de ses ac­tions chez PAI Part­ners, comme l’a confir­mé le pré­sident Bo­ni Yayi au cours de notre pre­mier ren­dez-vous. Lors de cette ren­contre, [Lio­nel Zinsou] a d’ailleurs ex­hi­bé les titres de ses ac­tions. » Bonkoungou sou­tient en outre qu’une « pre­mière par­tie de l’ar­gent, 4 mil­liards de F CFA, a été dé­cais­sée sous l’in­sis­tance du pré­sident et re­mise à son do­mi­cile à Cad­je­houn ». Pour le mo­ment, Zinsou n’a pas été no­ti­fié de cette plainte, qui vise éga­le­ment l’an­cien chef de l’état et, en tant que té­moin, l’ex-mi­nistre des Fi­nances Ko­mi Kout­ché. Les convo­ca­tions, qui se trouvent tou­jours sur le bu­reau du pro­cu­reur, doivent être en­voyées dans les pro­chaines se­maines chez Lio­nel Zinsou à Co­to­nou et à Pa­ris, par cour­rier DHL. Ce der­nier est conseillé par les avo­cats fran­çais Ni­co­las­ba­ve­rez et Pierre-oli­vier Sur, et par le Bé­ni­nois Ro­bert Dos­sou. Con­tac­té par JA, il n’a pas sou­hai­té ré­agir.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.