Le match Pa­trice Ta­lon vs Ni­cé­phore So­glo et Tho­mas Bo­ni Yayi

Jeune Afrique - - Sommaire -

VINCENT DUHEM

Les deux ex-pré­si­dents s’al­lient contre leur suc­ces­seur au pa­lais.

Ha­bi­tués à voir les al­liances évo­luer au gré des in­té­rêts de leurs hommes po­li­tiques, les Bé­ni­nois n’ont pas sur­sau­té en voyant Tho­mas Bo­ni Yayi et Ni­cé­phore So­glo, dont les re­la­tions ont sou­vent été dif­fi­ciles, se te­nir côte à côte le 14 avril, à Djef­fa. Ce jour-là, dans le fief de Sé­bas­tien Aja­von, les deux an­ciens pré­si­dents par­ti­ci­paient à la mise en place d’une coa­li­tion de l’op­po­si­tion cen­sée « dé­fendre la dé­mo­cra­tie au Bénin ». La cible de toutes leurs cri­tiques n’est autre que ce­lui qui leur a suc­cé­dé au pa­lais de la Ma­ri­na, Pa­trice Ta­lon.

L’un et l’autre en veulent au pré­sident bé­ni­nois pour des rai­sons bien dif­fé­rentes. Après avoir uti­li­sé pen­dant des an­nées les ta­lents de stra­tège et la sur­face fi­nan­cière de l’an­cien homme d’af­faires, puis s’être brouillé avec lui sur fond d’ac­cu­sa­tions de ten­ta­tive d’em­poi­son­ne­ment, Bo­ni Yayi, 65 ans, a été contraint de lui cé­der le pou­voir en avril 2016. De­puis, il oeuvre dans la cou­lisse pour lui com­pli­quer la tâche, sans que la mé­dia­tion or­ga­ni­sée par les chefs d’état ivoi­rien, Alas­sane Ouat­ta­ra, et to­go­lais, Faure Gnas­sing­bé, per­mette de les ré­con­ci­lier.

Si plu­sieurs cadres des Forces cau­ris pour un Bénin émergent (FCBE) l’ont lâ­ché, Bo­ni Yayi peut tou­jours comp­ter sur cette al­liance qu’il a créée et dont il a été le lea­der, ain­si que sur l’ac­ti­visme de Léonce Houng­bad­ji, op­po­sant acerbe et fi­dèle à l’an­cien pré­sident. « Cer­tains le poussent à bri­guer un nou­veau man­dat, mais Bo­ni Yayi ne l’en­vi­sage pas. Ce­pen­dant, il n’a tou­jours pas di­gé­ré la ma­nière dont il a quit­té le pou­voir et es­time que Ta­lon dé­truit tout ce qu’il a fait », confie un de ses proches. Se­lon nos in­for­ma­tions, Bo­ni Yayi s’est per­son­nel­le­ment dé­pla­cé au do­mi­cile de So­glo pour lui de­man­der de par­ti­ci­per au ras­sem­ble­ment de l’op­po­si­tion.

Ce der­nier n’a pas été trop dif­fi­cile à convaincre. Pa­trice Ta­lon a pour­tant long­temps été proche de cette fa­mille em­blé­ma­tique. Il a même fi­nan­cé pen­dant des an­nées son par­ti, la Re­nais­sance du Bénin (RB). Et si Ni­cé­phore So­glo, 83 ans, n’a pas ap­pe­lé à vo­ter pour lui lors de­la der­nière pré­si­den­tielle, il atout fait pour­que­se­sad­ver­saires nel’em­portent pas. La re­la­tion entre les deux hommes a com­men­cé à se dé­gra­der quelques mois après le scru­tin, So­glo re­pro­chant à Ta­lon son man­que­de­con­si­dé­ra­tion à son égard. L’ex­clu­sion en juin 2017 de son fils Lé­ha­dy de la pré­si­dence de la RB, puis sa ré­vo­ca­tion le mois sui­vant de la mai­rie de Co­to­nou – deux évé­ne­ments que la fa­mille So­glo im­pute di­rec­te­ment à Ta­lon – ont fi­ni de brouiller les deux hommes. « C’est sur­tout une his­toire d’ego. Ni­cé­phore a tou­jours consi­dé­ré que ceux qui ve­naient après lui n’étaient pas à la hau­teur », ex­plique un homme po­li­tique qui le connaît bien.

Di­no­saures de la vie po­li­tique

Et Ta­lon dans tout ce­la ? Le chef de L’état a un temps ten­té de rendre in­au­dibles ses deux pré­dé­ces­seurs. En août 2016, quand Bo­ni Yayi a vou­lu se rendre sur le chan­tier de l’aé­ro­port de Tou­rou, à Pa­ra­kou, si­tué à en­vi­ron 450 ki­lo­mè­tre­sau­nord­de­co­to­nou,un­mem­bre­du­gou­ver­ne­ment le lui a pu­bli­que­ment in­ter­dit. Au cours de la mê­mean­née, Ta­lon a de­man­dé à deux re­prises à Ni­cé­phore So­glo de mettre fin à ses prises de po­si­tion cri­tiques à son égard dans les mé­dias. Au­jourd’hui, le chef de l’état semble se dés­in­té­res­ser de ces at­taques. En­pri­vé, il men­tionne ra­re­ment les noms de Yayi et So­glo. « Ta­lon est concen­tré sur un ob­jec­tif: la ré­forme du sys­tème par­ti­san. Il n’a que faire de ces deux di­no­saures de la vie po­li­tique. Il sait que cette al­liance est cir­cons­tan­cielle et qu’elle n’a pas d’agen­da pré­cis », as­sène un de ses proches.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.