In­ves­tis­se­ments Me­ri­diam pré­pare un se­cond fonds

Ac­tive sur le conti­nent de­puis 2015, la so­cié­té fran­çaise spé­cia­li­sée dans le fi­nan­ce­ment d’in­fra­struc­tures mul­ti­plie les pro­jets, du Sé­né­gal au Ga­bon. Elle veut dé­sor­mais s’étendre en Afrique an­glo­phone et, pour la pre­mière fois, au nord du Sa­ha­ra.

Jeune Afrique - - Sommaire - JOËL TÉ-LÉSSIA ASSOKO

D «ans la sé­lec­tion de nos pro­jets, nous res­pec­tons les mêmes cri­tères QU’IFC [So­cié­té fi­nan­cière in­ter­na­tio­nale, fi­liale du groupe de la Banque mon­diale] : le rap­port qua­li­té-prix, la trans­pa­rence des ap­pels d’offres, le res­pect des po­pu­la­tions et l’im­pact so­cial, ain­si que des contrats équi­li­brés. » Le plai­doyer pro do­mo de Thier­ry Déau, di­rec­teur gé­né­ral et fon­da­teur de Me­ri­diam, fait sou­rire un jour­na­liste spé­cia­li­sé, pour qui cet ex-di­ri­geant de la Caisse des dé­pôts et consi­gna­tions et de sa fi­liale Egis était moins po­li­ti­que­ment cor­rect lors du dé­mar­rage de ses opé­ra­tions afri­caines en 2015.

Tou­jours est-il que ce dis­cours semble réus­sir à l’in­ves­tis­seur spé­cia­li­sé dans les in­fra­struc­tures, ac­tif de­puis 2006 en Eu­rope et aux ÉtatsU­nis. Le consor­tium for­mé avec le géant fran­çais En­gie a rem­por­té au dé­but du mois d’avril deux pro­jets so­laires au Sé­né­gal. Les ap­pels d’offres avaient été éla­bo­rés en col­la­bo­ra­tion avec Sca­ling So­lar, initiative D’IFC et de sa mai­son mère… « En deux ans et de­mi, nous avons lan­cé six pro­jets [cen­trales so­laires de Ten Me­ri­na et de Se­ner­gy, au Sé­né­gal, port mi­né­ra­lier d’owen­do, au Ga­bon, aé­ro­ports de No­sy Be et d’an­ta­na­ri­vo, pro­jet géo­ther­mique de Tu­lu Moye, en Éthio­pie], re­pré­sen­tant une va­leur de 1,1 mil­liard de dol­lars [927,7 mil­lions d’eu­ros] », sou­ligne Mat­thieu Pel­ler, in­gé­nieur de l’école des ponts Pa­ris­tech pas­sé par Vin­ci Construc­tions, qui di­rige de­puis jan­vier les opé­ra­tions afri­caines de Me­ri­diam (une quin­zaine de sa­la­riés à Da­kar et à Ad­dis Abe­ba), après avoir été char­gé de l’afrique de l’ouest pen­dant deux ans.

Né­go­cia­tions en cours

Pa­ral­lè­le­ment, Me­ri­diam est en dis­cus­sion avec l’agro-in­dus­triel ivoi­rien Sif­ca et EDF pour dé­ve­lop­per le pro­jet de bio­masse Bio­ka­la. Un accord ta­ri­faire ayant été si­gné en no­vembre 2017, les par­te­naires tra­vaillent à la conclu­sion d’un contrat de conces­sion et à l’ap­pel d’offres pour la construc­tion de la cen­trale. Me­ri­diam s’in­té­resse éga­le­ment au bar­rage de Kin­gué­lé, au Ga­bon. Un pro­to­cole d’en­tente a été conclu, et des né­go­cia­tions sont en cours avec des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières de dé­ve­lop­pe­ment pour le mon­tage fi­nan­cier du pro­jet.

D’ici à la finde 2018, les 250 mil­lions d’eu­ros de Me­ri­diam In­fra­struc­ture Afri­ca Fund (MIAF) de­vraient être en­tiè­re­ment in­ves­tis, et les équipes de Thier­ry Déau planchent sur la le­vée de 300 mil­lions d’eu­ros dans un nou­veau tour de table, afin no­tam­ment d’étendre l’em­preinte du fonds au Ke­nya, en Tan­za­nie, en Zam­bie, mais aus­si, pour la pre­mière fois, en Afrique du Nord, au Ma­roc en par­ti­cu­lier.

L’aven­ture afri­caine se pour­sui­vra tou­te­fois sans Mou­ha­ma­dou Niang. Cet ex-di­ri­geant de la BAD, nom­mé en 2014 à la tête de Me­ri­diam In­fra­struc­ture Afri­ca, a quit­té l’an der­nier la so­cié­té. Une sé­pa­ra­tion qui s’est faite « en bons termes », as­sure Thier­ry Déau, qui consi­dère que ses équipes sont au­jourd’hui, mal­gré ce dé­part, plus per­for­mantes. Mou­ha­ma­dou Niang n’a pas pu être joint par Jeune Afrique.

La cen­trale pho­to­vol­taïque de Se­ner­gy, au Sé­né­gal, fait par­tie des six pro­jets fi­nan­cés par Me­ri­diam.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.