DE VIEUX COM­PA­GNONS DE ROUTE

Jeune Afrique - - Afrique Subsaharienne - Avec le pré­sident IBK (à g.), en jan­vier, au pa­lais de Kou­lou­ba. Les deux hommes se connaissent de­puis près de trois décen­nies. B.R.

« Le pré­sident Ibra­him Bou­ba­car Keï­ta et moi, nous nous connais­sons bien et ce­la fa­ci­lite les choses », ré­sume Sou­mey­lou Bou­bèye Maï­ga, son Pre­mier mi­nistre. Avant de consti­tuer un tan­dem à la tête de l’état, les deux hommes ont fait leurs armes à la fin des an­nées 1980 au sein du Par­ti ma­lien du tra­vail (PMT), une for­ma­tion d’op­po­si­tion au ré­gime de Mous­sa Trao­ré. Après la chute de ce der­nier, en 1991, le Mali dé­couvre le mul­ti­par­tisme. Bou­bèye Maï­ga et IBK re­joignent l’al­liance pour la dé­mo­cra­tie au Mali-par­ti afri­cain pour la so­li­da­ri­té et la jus­tice (ADÉMA-PASJ), la for­ma­tion d’al­pha Oumar Ko­na­ré. Ils entrent en­suite au ca­bi­net du chef de l’état, le pre­mier en tant que chef de ca­bi­net, le se­cond en tant que conseiller di­plo­ma­tique. « À l’époque, il y avait de pe­tites fric­tions entre eux », ra­conte une source qui connaît bien les deux per­son­nages. En 2002, ils s’op­posent lors de la suc­ces­sion à Ko­na­ré. IBK claque la porte de l’adéma-pasj pour fon­der le Ras­sem­ble­ment pour le Mali (RPM). « Mais nous avons tou­jours en­tre­te­nu des re­la­tions de ca­ma­ra­de­rie, em­preintes de res­pect mu­tuel », af­firme Bou­bèye Maï­ga, qui connaît bien la fa­mille de la pre­mière dame, Ami­na­ta Maï­ga Keï­ta, elle aus­si ori­gi­naire de Gao. En 2013, il ap­porte son sou­tien à IBK dès le pre­mier tour de la pré­si­den­tielle. « Nos par­cours res­pec­tifs nous ont rap­pro­chés au fil des ans », conclut ce­lui qui est au­jourd’hui un des pre­miers fi­dèles du chef de l’état.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.