Pré­sident de l’au­to­ri­té des ports et zones franches de Dji­bou­ti (DPFZA)

Jeune Afrique - - Économie -

Rien ne va plus entre l’opé­ra­teur DP World et l’au­to­ri­té por­tuaire de Dji­bou­ti. Dé­jà en conflit de­puis plu­sieurs an­nées, les deux camps sont à cou­teaux ti­rés de­puis le 22 fé­vrier, et la dé­ci­sion prise par les au­to­ri­tés dji­bou­tiennes de ré­si­lier le contrat de conces­sion ac­cor­dé à l’opé­ra­teur du­baïote sur le ter­mi­nal à conte­neurs de Do­ra­leh, qu’il ex­ploite de­puis 2008, au sein de la so­cié­té Do­ra­leh Con­tai­ner Ter­mi­nal (DCT), dé­te­nue à 66 % par l’au­to­ri­té por­tuaire de Dji­bou­ti et à 33 % par DP World. En plus de soup­çon­ner les Du­baïotes d’avoir ver­sé plu­sieurs mil­lions de dol­lars de com­mis­sion oc­culte à son pré­dé­ces­seur, le pré­sident del’au­to­ri­té por­tuaire, Abou­ba­ker Omar Ha­di, ac­cuse l’opé­ra­teur d’avoir frei­né ses in­ves­tis­se­ments sur Do­ra­leh pour fa­vo­ri­ser l’émer­gence de son hubde Je­bel Ali, aux Émi­rats arabes unis. Se­lon l’accord, Dji­bou­ti ne pou­vait dé­ve­lop­per au­cune in­fra­struc­ture por­tuaire sur son ter­ri­toire sans l’aval de DP World. Abou­ba­ker Omar Ha­di met en avant le « pou­voir sou­ve­rain propre à chaque

D R A S IC P

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.