Lorde: 5 choses à sa­voir

Échos vedettes - - SOMMAIRE - PAR SABIN DESMEULES

EN­CER­CLEZ LE VEN­DRE­DI 13 JUILLET SUR VOTRE CA­LEN­DRIER. NON PAS PARCE QUE C’EST UN VEN­DRE­DI 13, MAIS PARCE QUE LORDE SE­RA DE PAS­SAGE AU FES­TI­VAL D’ÉTÉ DE QUÉ­BEC. ELLE SE PRO­DUI­RA SUR LA SCÈNE BELL DES PLAINES D’ABRA­HAM À COMP­TER DE 21 H 30. VOI­CI CINQ CHOSES À SA­VOIR SUR LA CHAN­TEUSE QUI AS­SUME SES CHOIX, QUITTE À CRÉER LA CONTRO­VERSE...

1 La chan­teuse néo-zé­lan­daise était une bonne amie de Le­na Dun­ham. La créa­trice et ac­trice de Girls l’avait in­ter­viewée pour l’édi­tion es­ti­vale de 2015 du ma­ga­zine amé­ri­cain Da­zed & Con­fu­sed. Mais se­raient-elles main­te­nant en chi­cane? Des ru­meurs à cet ef­fet courent de­puis jan­vier, car Lorde au­rait ap­pa­rem­ment vo­lé le pe­tit co­pain de Le­na, Jack An­to­noff, un membre du groupe Fun (cette ru­meur a été dé­men­tie... mais de nom­breux cli­chés les montrent en­semble). Ce qui a fait croire ce­la, c’est qu’en en­tre­vue à Bill­board, en dé­but d’an­née, elle di­sait tra­vailler à l’écri­ture de chan­sons avec Jack. Elle s’est ou­verte un peu plus sur sa re­la­tion avec lui, et ça sem­blait très in­time: «On était ob­sé­dés l’un par l’autre.»

2 Lorde a été l’ob­jet de plu­sieurs contro­verses. En juin 2017, dans une en­tre­vue au Guar­dian, elle s’est mis les pieds dans les plats en par­lant de son ami­tié avec Tay­lor Swift: «Il y a des en­droits où on ne peut pas al­ler en­semble, des choses qu’on ne peut pas faire. C’est comme avoir une amie avec une ma­la­die au­toim­mune.» Ses fans lui ont re­pro­ché cette com­pa­rai­son dou­teuse, et elle s’en est ex­cu­sée. «J’ai fait un com­men­taire très in­sen­sible. Je suis dé­so­lée.»

3 En dé­cembre der­nier, Lorde a an­nu­lé un concert pré­vu quelques mois plus tard en Is­raël (de culture juive) par so­li­da­ri­té en­vers les Pa­les­ti­niens (de culture mu­sul­mane), qui l’ont in­ter­pel­lée via une cam­pagne pro-Pa­les­tine. Plus tard, sur Twit­ter, elle a re­mer­cié ses fans de l’avoir édu­quée sur le conflit, ajou­tant: «Je ne suis pas trop fière d’ad­mettre que je n’ai pas pris le bon ap­pel.»

4 En avril, elle a pu­blié une pho­to d’elle dans une bai­gnoire qui se rem­plis­sait et a écrit en lé­gende le re­frain d’I Will Al­ways Love You. Comme Whit­ney Hous­ton est morte dans son bain, la pu­bli­ca­tion a se­mé la contro­verse.

5 Ce prin­temps, la 5 star s’est «ef­fa­cée» des ré­seaux so­ciaux. «Pas de stress, je vais juste ti­rer le ri­deau en­core pour un mo­ment», a-t-elle écrit sur Ins­ta­gram en ré­ponse à des fans qui s’in­quié­taient. «Je vous aime beau­coup plus que vous ne le pen­sez.» À un autre, elle ré­pon­dait: «C’est juste que ce que je res­sens est plus propre et plus vrai pour moi en tant qu’ar­tiste et mu­si­cienne en 2018.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.