Ques­tions té­lé à... Lau­rie Ba­bin

CHAQUE SE­MAINE, ON PREND UN MA­LIN PLAI­SIR À VOIR LAU­RIE BA­BIN IN­TER­PRÉ­TER LA DÉ­TES­TABLE JOËLLE DANS L’ÉCHAP­PÉE. ON PEUT AUS­SI LA VOIR SOUS LES TRAITS DE MY­RIAM DANS LA DEUXIÈME SAI­SON DE VIC­TOR LES­SARD, SUR CLUB ILLI­CO, UN PER­SON­NAGE EXI­GEANT POUR LE­QUEL

Échos vedettes - - SOMMAIRE -

UN PER­SON­NAGE TÉ­LÉ QUE VOUS AU­RIEZ AI­MÉ IN­TER­PRÉ­TER?

J’ai été mar­quée par le per­son­nage de Dae­ne­rys dans la sé­rie Game of Th­rones. Mal­gré son ap­pa­rence douce, elle dé­gage une force et une puis­sance ef­frayantes! J’aime beau­coup les per­son­nages fé­mi­nins qui prennent de la place, mais qui af­fichent aus­si leur vul­né­ra­bi­li­té.

QUELLE EST VOTRE ÉMIS­SION QUÉ­BÉ­COISE PRÉ­FÉ­RÉE EN CE MO­MENT?

In­fo­man! Sur­tout en pé­riode élec­to­rale. Ça fait du bien de rire de l’ac­tua­li­té tout en s’in­for­mant sur ce qui a mar­qué la se­maine.

LA SÉ­RIE TÉ­LÉ OU LE TÉ­LÉ­RO­MAN D’ICI QUI VOUS A LE PLUS MAR­QUÉE?

Dans une ga­laxie près de chez vous. On avait les DVD de toutes les sai­sons chez nous. Je me rap­pelle avoir pas­sé des va­cances com­plètes à re­gar­der les épi­sodes en boucle avec ma soeur. On connais­sait les gags par coeur, mais on ne se tan­nait ja­mais!

QUELLE ÉMIS­SION A MAR­QUÉ VOTRE EN­FANCE?

C’est l’émis­sion qui Ma­ca­ro­ni tout gar­ni! pas­sait à l’heure où je ren­trais de l’école. j’ai cru Pen­dant vrai­ment trop long­temps, vrais que Ma­ca­ro­ni et Sno­ro étaient de chiens aux­quels on avait ap­pris à par­ler.

QUELLE ÉMIS­SION A MAR­QUÉ VOTRE ADO­LES­CENCE?

Tout le monde en parle. Je me rap­pelle qu’au dé­but, je n’avais pas le droit d’écou­ter les émis­sions au com­plet parce que je de­vais al­ler me cou­cher. Au fur et à me­sure que les an­nées ont pas­sé, j’ai pu re­gar­der de plus en plus d’in­vi­tés et je me sen­tais vrai­ment cool d’avoir le droit de voir une émis­sion d’adulte avec ma mère!

QUELLE EST VOTRE PER­SON­NA­LI­TÉ TÉ­LÉ QUÉ­BÉ­COISE FA­VO­RITE?

J’ai un kick sur Anne-Éli­sa­beth Bos­sé. Je la trouve tel­le­ment at­ta­chante, et tel­le­ment drôle!

QUELLE EST VOTRE PER­SON­NA­LI­TÉ TÉ­LÉ IN­TER­NA­TIO­NALE FA­VO­RITE?

Neil Pa­trick Har­ris! J’ai ré­cem­ment écou­té A Se­ries Of Un­for­tu­nate Events sur Net­flix et je l’ai trou­vé ex­tra­or­di­naire. J’ai en­vie de ré­écou­ter la sé­rie au com­plet juste pour voir ses scènes.

VOTRE SÉ­RIE CULTE?

Gil­more Girls.

Ce n’est pas la sé­rie la plus cap­ti­vante, mais l’uni­vers de l’émis­sion me ré­con­forte! J’ai vrai­ment l’im­pres­sion de connaître les per­son­nages.

SI VOUS POUVIEZ IN­CAR­NER UNE HÉ­ROÏNE DE TÉ­LÉ­VI­SION POUR UNE JOUR­NÉE, QUI CHOISIRIEZ-VOUS?

N’im­porte quel per­son­nage de la sé­rie Down­ton Ab­bey! J’ai­me­rais vrai­ment pas­ser une jour­née dans l’An­gle­terre des an­nées 1920!

QUELLE EST LA DER­NIÈRE SÉ­RIE ÉTRAN­GÈRE QUE VOUS AVEZ RE­GAR­DÉE?

J’ai ado­ré la sé­rie bri­tan­nique The

End of the Fu­cking World. L’émis­sion est ba­sée sur une BD et nous donne vrai­ment l’im­pres­sion de nous plon­ger dans un livre! Les ac­teurs m’ont beau­coup ins­pi­rée par leur créa­ti­vi­té et leur ma­gné­tisme. C’est la sé­rie dont j’at­tends le re­tour avec le plus d’im­pa­tience de­puis long­temps!

ON VOUS DONNE CARTE BLANCHE POUR CRÉER UNE SÉ­RIE TÉ­LÉ. QUE FAITES-VOUS ET QUEL RÔLE VOUS DON­NEZ-VOUS?

Ce se­rait pro­ba­ble­ment une sé­rie qui se pas­se­rait dans une autre époque, peut-être au­tour du XIXe siècle. J’ai­me­rais jouer un per­son­nage au ca­rac­tère fort qui tient un rôle his­to­rique, ou qui se bat contre des mé­chants, par exemple...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.