Ma­niac: 5 choses à sa­voir

EM­MA STONE, JO­NAH HILL, JUS­TIN THE­ROUX ET SAL­LY FIELD SONT EN VE­DETTE DANS MA­NIAC, UNE TOUTE NOU­VELLE SÉ­RIE-ÉVÉ­NE­MENT DIS­PO­NIBLE SUR NET­FLIX. STONE ET HILL IN­TER­PRÈTENT DEUX PAR­TI­CI­PANTS À UN ES­SAI CLI­NIQUE QUI A POUR BUT DE LES GUÉ­RIR D’UNE MA­LA­DIE MENTA

Échos vedettes - - SOMMAIRE -

Le ton de Ma­niac est, dit-on, cy­nique. Cette nou­veau­té de Net­flix est ba­sée sur une sé­rie nor­vé­gienne sor­tie en 2014. Elle est réa­li­sée par Ca­ry Jo­ji Fu­ku­na­ga, qui nous avait don­né la pre­mière (et gé­niale!) sai­son de True De­tec­tive. Alors que la ver­sion ori­gi­nale avait un ton co­mique, la bande-an­nonce de celle-ci montre une at­mo­sphère plu­tôt étrange.

La trans­for­ma­tion de l’ac­teur Jo­nah Hill est hal­lu­ci­nante! Alors qu’on a l’ha­bi­tude de le voir plu­tôt rond, il ap­pa­raît très amai­gri — presque mé­con­nais­sable — dans la sé­rie! De­puis un an, il se sou­met à un ré­gime ali­men­taire et à un pro­gramme spor­tif as­sez stricts. Pour l’ai­der, il a fait ap­pel à son ami Chan­ning Ta­tum, qui est très en forme.

Il s’agit de la toute pre­mière sé­rie té­lé­vi­sée dans la­quelle Jo­nah Hill joue de­puis qu’il a été de la dis­tri­bu­tion de l’émis­sion Cam­pus La­dies, en 2006. Em­ma Stone, elle, n’avait pas re­joué au pe­tit écran de­puis la sé­rie Drive, en 2007. On se sou­vient da­van­tage du der­nier rôle à la té­lé de Sal­ly Field, qui a in­car­né l’at­ta­chante No­ra, la mère du clan Wal­ker dans Frères et soeurs, de 2006 à 2011, et de ce­lui de Jus­tin The­roux, qui a prê­té ses traits à Ke­vin Gar­vey, le mys­té­rieux po­li­cier de The Lef­to­vers, de 2014 à 2017.

C’est le ro­man­cier Pa­trick So­mer­ville qui a si­gné les 10 épi­sodes de cette sé­rie. Presque un pe­tit nou­veau dans l’uni­vers té­lé­vi­suel, il n’a tra­vaillé que sur les scé­na­rios de deux émis­sions: Le pont et The Lef­to­vers.

La sé­rie n’est pas sans rap­pe­ler un es­sai de mé­di­ca­ments an­ti­dou­leur conduit par un la­bo­ra­toire pri­vé qui a mal vi­ré en France, en 2016. Des vo­lon­taires sains y avaient pris part. Un pa­tient s’était re­trou­vé en état de mort cé­ré­brale et cinq autres, dans un état grave.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.