«j’ai un par­cours un peu dif­fé­rent» — Ma­rie-Eve­lyne Les­sard

Échos vedettes - - ENTREVUE - Ma­rie-claude doyle

le nom de ma­rie-eve­lyne les­sard ne vous dit peut-être rien, mais son vi­sage, lui, vous est as­su­ré­ment fa­mi­lier. on a pu la voir no­tam­ment dans 19-2, trau­ma et les ar­go­nautes. cet au­tomne, elle est de la nou­velle sé­rie clash; elle y in­ter­prète une phy­sio­thé­ra­peute. puis à l’hi­ver, elle se­ra de la pro­chaine sai­son de che­val-ser­pent. ren­contre avec une co­mé­dienne au par­cours sin­gu­lier qui a su faire sa place dans le mi­lieu!

Ori­gi­naire de Sher­brooke, Ma­rie-Eve­lyne Les­sard est née d’une mère haï­tienne et d’un père qué­bé­cois, ce qui ex­plique son beau teint ba­sa­né. Elle est la ca­dette d’une fa­mille de six en­fants et elle n’est pas la seule à culti­ver un grand in­té­rêt pour les arts. Son grand frère a une école de hip-hop à Sher­brooke et une de ses soeurs est chan­teuse, no­tam­ment pour des évé­ne­ments cor­po­ra­tifs.

C’est à l’école se­con­daire que Ma­rie-Eve­lyne a com­men­cé à suivre des cours de théâtre et qu’elle a eu la pi­qûre du jeu. «J’ai fait beau­coup de danse, alors j’ai hé­si­té entre être co­mé­dienne ou dan­seuse. Fi­na­le­ment, j’ai fait de la co­mé­die mu­si­cale parce que j’avais des cours de danse et de théâtre!» Elle a d’abord fait des études théâ­trales au cé­gep de Saint-Hya­cinthe, puis en théâtre mu­si­cal et en jeu de­vant la ca­mé­ra à Mont­réal. Si, de­puis quelques an­nées, elle a la chance d’in­ter­pré­ter des rôles dans des sé­ries po­pu­laires, ce n’est pas ar­ri­vé sans ef­fort. «Il y a la chance et le ti­ming, mais j’ai tra­vaillé fort aus­si», ra­conte la co­mé­dienne qui a dé­cro­ché ses pre­miers rôles à l’âge de 30 ans.

une for­ma­tion de mas­so­thé­ra­peute

Au­jourd’hui, Ma­rie-Eve­lyne a 37 ans, deux en­fants et une jeune car­rière bien éta­blie, où elle a l’oc­ca­sion de faire beau­coup de té­lé et de dou­blage. Et son étoile n’a pas fi­ni de briller. Tou­te­fois, avant de ré­col­ter ce qu’elle a se­mé, la jeune femme s’était faite à l’idée de faire autre chose de sa vie. «J’ai un par­cours un peu dif­fé­rent; j’ai com­men­cé ma car­rière de co­mé­dienne as­sez tard. J’ai fait de la fi­gu­ra­tion et j’ai eu des pe­tits rôles. Puis, de pe­tit rôle en pe­tit rôle, les agents de cas­ting ont com­men­cé à me faire confiance et à me pro­po­ser des au­di­tions pour des rôles prin­ci­paux. Puis, j’ai eu ma pre­mière fille. En­suite, j’ai dé­ci­dé d’étu­dier dans autre chose en me di­sant que, si ja­mais ça ne fonc­tion­nait pas comme co­mé­dienne, je se­rais mas­so­thé­ra­peute; j’ai­mais aus­si cette pro­fes­sion.

Après avoir com­men­cé à pra­ti­quer comme mas­so­thé­ra­peute, je me suis mise à dé­cro­cher plus de rôles, alors j’ai dû ar­rê­ter de faire de la mas­so­thé­ra­pie. J’ai ob­te­nu un rôle prin­ci­pal dans le film Les ma­nèges hu­mains, de Mar­tin La­roche. Puis, il y a eu 19-2, Trau­ma et l’émis­sion jeu­nesse Les Ar­go­nautes. Ça m’a fait tra­vailler pen­dant quatre, cinq ans. Après ça, il y a eu Fé­mi­nin/Fé­mi­nin, une sé­rie web de Chloé Ro­bi­chaud, puis des pe­tits rôles de pas­sage dans d’autres sé­ries.»

deux rôles prin­ci­paux

N’em­pêche qu’elle ad­met que sa for­ma­tion de mas­so­thé­ra­peute ne lui a pas nui en au­di­tion pour ob­te­nir le rôle de San­drine Bou­drias, une phy­sio­thé­ra­peute tra­vaillant dans un centre de ré­adap­ta­tion et qui agi­ra comme confi­dente pour les jeunes dans Clash. Cette nou­velle sé­rie a d’abord fait son en­trée à Su­per Écran en sep­tembre der­nier, pour en­suite dé­bar­quer à Vrak dès le 5 no­vembre. «Il y avait un phy­sio­thé­ra­peute qui m’ai­dait sur le pla­teau de tour­nage en me mon­trant des ma­noeuvres à faire. C’était chouette.»

Tel un ca­mé­léon, l’ac­trice mon­tre­ra une autre fa­cette d’elle l’hi­ver pro­chain, alors qu’elle cam­pe­ra Lai­la Ro­chat, une cliente du bar de dan­seurs nus Le Che­val-Ser­pent. Son per­son­nage noue­ra des liens avec un dan­seur dans la deuxième et der­nière sai­son de Che­valSerpent, à Ra­dio-Ca­na­da.

heu­reuse en amour

Dans la vie, Ma­rie-Eve­lyne Les­sard est en couple de­puis 15 ans avec MarcAn­toine, son amou­reux. Ce der­nier évo­lue dans le mi­lieu de la dé­mo­gra­phie et des sta­tis­tiques. En­semble, ils ont eu deux filles: Eva, neuf ans, et Jeanne, trois ans. «La plus vieille fait du cirque à l’École na­tio­nale de cirque. Elle m’a vue jouer de­puis qu’elle est toute pe­tite, mais pour elle, c’est mon tra­vail. Ça ne l’im­pres­sionne pas tant que ça», re­late la co­mé­dienne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.