QUAND HARMONIUM FAIT DES PE­TITS

SON PÈRE, LE BAS­SISTE LOUIS VA­LOIS, EST L’UN DES MEMBRES FON­DA­TEURS D’HARMONIUM. SA MÈRE, LA CHAN­TEUSE ET PIA­NISTE MO­NIQUE FAU­TEUX, A JOINT LA FOR­MA­TION À L’ÉPOQUE DE L’HEP­TADE. LA POMME NE TOMBE JA­MAIS LOIN DE L’ARBRE, ET JU­LIE VA­LOIS PER­PÉ­TUE FIÈ­RE­MENT

Échos vedettes - - TÉLÉVISION SUGGESTIONS - J.-F. B.

«C’EST AU SE­CON­DAIRE QUE J’AI PRIS CONSCIENCE QUE MES PA­RENTS AVAIENT ÉTÉ DANS HARMONIUM.»

Échos Ve­dettes vous avait pré­sen­té la pim­pante jeune au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète et cla­vié­riste en 2013, à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son EP Mon­trer ses cou­leurs. De­puis, Ju­lie Va­lois a eu deux en­fants et elle vient de for­mer avec ses pa­rents un nou­veau groupe, Le Coeur en quatre. Dé­ci­dé­ment, l’arbre gé­néa­lo­gique d’Harmonium ne cesse de faire des pe­tits!

Ju­lie ex­plique la ge­nèse de ce nou­veau pro­jet. «Ma­thieu Gré­goire (ex-chan­teur de Pre­mier Ciel,

groupe hom­mage à Harmonium), ma mère et moi avions dé­jà un trio qui s’ap­pe­lait Nous Trois. De son cô­té, mon père a long­temps eu un stu­dio de post-pro­duc­tion, qu’il a fer­mé il y a deux ans. Ça fai­sait 25 ans qu’il n’avait pas tou­ché à sa basse. Avec la sor­tie de L’Hep­tade XL, il a re­fait quelques trucs en stu­dio, et ça lui a re­don­né la pi­qûre.» À tel point qu’il a of­fert à Nous Trois ses ser­vices à titre de bas­siste. Ain­si est né Le Coeur en quatre. En cou­lisses, on pré­pare une sé­rie de spec­tacles, dont les dates se­ront an­non­cées au prin­temps pro­chain. «Une place se­ra évi­dem­ment ré­ser­vée à Harmonium, et il y au­ra plein d’anec­dotes re­liées à la créa­tion des chan­sons.»

HÉ­RI­TAGE MU­SI­CAL

L’hé­ri­tage mu­si­cal du grou­pe­culte, Ju­lie en est l’une des gar­diennes. «C’est au se­con­daire que j’ai pris conscience que mes pa­rents avaient été dans Harmonium. Je sa­vais qu’ils ga­gnaient leur vie dans la mu­sique, mais sans plus.»

En 2005, elle se joi­gnait au groupe hom­mage Pre­mier Ciel en jouant... le rôle de sa propre mère! Et, con­trai­re­ment à ce qu’on pour­rait croire, elle n’a pas eu de passe-droit et a ob­te­nu la par­ti­tion par voie d’au­di­tion. Elle est ain­si de­ve­nue cla­vié­riste et chan­teuse du groupe.

Pre­mier Ciel vient de clore un cycle de deux ans d’un spec­tacle qui met­tait en lu­mière L’Hep­tade. Les pre­mières fois qu’on l’a pré­sen­té, je pleu­rais sys­té­ma­ti­que­ment à la fin de Lu­mières de vie. C’est tel­le­ment por­teur d’émo­tions...» Une autre membre du groupe qui re­vit et vit de belles choses à tra­vers ce trip est Maude, la fille du cla­vié­riste Serge Lo­cat. Dé­ci­dé­ment, c’est toute une his­toire de fa­mille! Ju­lie re­prend: «Serge n’a pas d’en­fants de sang, mais les en­fants d’Harmonium re­pré­sentent beau­coup pour lui.» Et il en est fier!

Elle se sou­vient du concert d’ou­ver­ture des Fran­coFo­lies de 2006, qui tour­nait au­tour de l’oeuvre de Fio­ri. Mo­nique Fau­teux et Ju­lie Va­lois avaient in­ter­pré­té, face à face, une chan­son au pia­no. «J’avais la naï­ve­té de la dé­bu­tante et je n’avais pas réa­li­sé l’am­pleur que cet évé­ne­ment al­lait prendre. Même ren­due sur scène, ma mère et moi étions tel­le­ment connec­tées l’une à l’autre que je n’avais pas conscience de ce qui se pas­sait dans la salle. Quand on a ter­mi­né et qu’on s’est le­vées, on a eu la pre­mière ova­tion de­bout de la soi­rée.» Ce soir-là, Louis Va­lois et Fio­ri pre­naient place au bal­con. «Mon père était très fier de voir celle qui est sa blonde de­puis 40 ans chan­ter avec sa fille pour rendre hom­mage à Serge.»

Au-de­là de l’ac­cueil que les deux femmes avaient re­çu, Ju­lie re­tient ce­ci: «Les plus beaux mo­ments de spec­tacles de ma vie, c’est avec ma mère que je les ai vé­cus. Chan­ter avec un membre de sa fa­mille, il n’y a rien de plus beau que ça. Quand je pense que j’étais dans son ventre et qu’elle chan­tait... C’est fou tout ce que ça vient cher­cher.»

Mère et fille: Mo­nique Fau­teux et Ju­lie Va­lois.

Dans le stu­dio de Serge Lo­cat, sa fille Maude, membre de Pre­mier Ciel, en­re­gistre une par­ti­tion de pia­no pour l’al­bum de son frère Vincent.

Le Coeur en quatre, qui réunit la mère et le père de Ju­lie, ain­si que Ma­thieu Gré­goire, ex-chan­teur et gui­ta­riste de Pre­mier Ciel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.