IL A PER­DU SON MI­CRO

Échos vedettes - - WEB LU, VU, ENTENDU - GILLES PA­RENT

L’ani­ma­teur du FM 93 à Qué­bec, Gilles Pa­rent, a été lui aus­si au centre d’al­lé­ga­tions d’in­con­duites sexuelles. Il est vi­sé par des al­lé­ga­tions d’in­con­duite sexuelle en­vers au moins cinq femmes, à l’au­tomne 2017.

3 no­vembre 2017: On ap­pre­nait que son em­ployeur lui re­ti­rait dé­fi­ni­ti­ve­ment son mi­cro.

12 sep­tembre 2018: Pa­rent a contac­té le jour­nal Le Soleil afin de don­ner son point de vue et ce­lui de son épouse sur les faits qui lui ont fait perdre son tra­vail le 19 oc­tobre 2017. L’en­tre­vue a été pu­bliée le 12 sep­tembre der­nier. «Quand c’est sor­ti, j’ai dé­ci­dé de ne pas al­ler en ondes. Pierre

(Mar­ti­neau, le di­rec­teur des pro­grammes) m’a dit: “Va-t’en chez vous.” C’était un choc com­plet. Je suis ar­ri­vé chez nous, en­core sous le choc. J’étais sans mot, ce qui est beau­coup dans mon cas. Comme si je n’en­ten­dais plus rien, je ne voyais plus rien. Je me suis ter­ré. Le mot qui dé­crit bien ça, c’était l’hu­mi­lia­tion et la honte», a-t-il dé­cla­ré au quo­ti­dien de Qué­bec.

En ce qui a trait à la plainte d’une de ses pré­su­mées vic­times, Ca­the­rine Des­biens, Pa­rent parle de simples flirts par tex­tos. Quant au té­moi­gnage de son ex-col­la­bo­ra­trice Ca­the­rine Ba­chand, qui af­firme qu’il lui au­rait sai­si un sein en 2005, Pa­rent a mi­ni­mi­sé son geste. En­ceinte, elle lui avait per­mis de tou­cher son ventre et il l’a sur­prise en lui pre­nant le sein. «Je vou­lais la faire rire... Au lieu de tou­cher au ventre, j’ai tou­ché plus haut. C’était co­lon pa­reil, je ne suis pas en train de dire que c’était brillant, mais je n’ai pas sen­ti là ni après que ça l’avait vexée. [...] J’au­rais ai­mé qu’elle me parle», a-t-il confié dans la même in­ter­view. Il dit être al­lé cher­cher de l’aide au­près d’une psy­cho­logue de­puis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.