SA FILLE L’AC­CUSE DE VIOL

Échos vedettes - - WEB LU, VU, ENTENDU -

Long­temps, il a été poin­té du doigt. Le 4 août 1992, alors qu’elle a sept ans, Dy­lan Far­row ac­cuse son père, Woo­dy Al­len, d’at­tou­che­ments sexuels et de viol. Mais il est ac­quit­té et l’af­faire ne tue pas la car­rière du ci­néaste. Sauf qu’avec la vague de #MeToo, son nom res­sort.

17 jan­vier 2018: Pen­dant des an­nées, son frère Ro­nan dé­non­çait pu­bli­que­ment leur père, Woo­dy Al­len, qui avait abu­sé sexuel­le­ment de sa soeur adop­tive. Dy­lan Far­row, la fille de l’ac­trice Mia Far­row, est sor­tie de l’ombre pour ra­con­ter son his­toire à Gayle King, sur CBS. «Un jour que ma mère était sor­tie faire du ma­ga­si­nage pour la jour­née, je me suis fait sur­prendre par mon père dans le gre­nier de la mai­son de cam­pagne de ma mère. Il m’a fait po­ser mes ge­noux sur mon es­to­mac et m’a dit de jouer avec les jouets de mon frère qui traî­naient. Il s’est as­sis der­rière moi, contre la porte, et alors que je jouais avec le pe­tit train de mon frère, j’ai été sexuel­le­ment agres­sée. Je de­vais avoir sept ans», a-t-elle té­moi­gné.

5 juin 2018: En en­tre­vue à la té­lé­vi­sion ar­gen­tine, Woo­dy Al­len s’est pro­non­cé sur le mou­ve­ment #MeToo. «Je suis un grand dé­fen­seur du mou­ve­ment. Je crois que lors­qu’on trouve des gens qui har­cèlent des in­no­cents, hommes ou femmes, c’est une bonne chose qu’on les dé­nonce pu­bli­que­ment. Vous sa­vez, je de­vrais être en tête d’af­fiche du mou­ve­ment #MeToo. Parce que j’ai tra­vaillé dans le ci­né­ma pen­dant cin­quante ans. J’ai tra­vaillé avec beau­coup d’ac­trices et pas une seule — alors qu’elles sont cé­lèbres, les plus grandes, de vraies stars — ne s’est plainte d’une mal­adresse. Je me suis tou­jours bien com­por­té avec elles.» 16 sep­tembre 2018: L’ex-belle-fille de Woo­dy Al­len, qui l’a épou­sé le 23 dé­cembre 1997, a pris la dé­fense de son homme dans les pages du New York Ma­ga­zine. L’Amé­ri­ca­noCo­réenne Soon-Yi Pre­vin, 47 ans, s’est dite convain­cue qu’il est in­no­cent: «Mia (Far­row,

la mère adop­tive de Soon-Yi) a ti­ré par­ti du mou­ve­ment #MeToo et fait pas­ser Dy­lan pour une vic­time.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.