AF­FICHES

Lit­tle Mix

100% Fun - - LA UNE -

La chan­teuse ne veut plus dis­cu­ter de son ex-ma­ri, Rus­sell Brand, et on la com­prend. Après tout, il ne lui a ja­mais re­par­lé après lui avoir en­voyé un tex­to dans le­quel il lui an­non­çait qu’il de­man­dait le di­vorce. Quel rustre! Par chance, la belle sait com­ment uti­li­ser les épreuves pour de­ve­nir plus forte et nour­rir sa créa­ti­vi­té. «J’aime me ser­vir des le­çons que j’ai ap­prises et de ce qui m’ins­pire pour

créer des chan­sons» , pré­cise-t-elle. Il faut dire que la chan­teuse fait preuve de beau­coup d’am­bi­tion de­puis qu’elle a choi­si le mé­tier qu’elle vou­lait exer­cer, alors qu’elle n’avait que neuf ans. Au­jourd’hui, elle adore par­tir en tour­née, car c’est pour elle une fa­çon de re­mer­cier ses fans, qu’elle consi­dère comme sa rai­son d’exis­ter. Tay­lor Swift est la pop star la plus po­pu­laire de la pla­nète, mais avant qu’elle soit connue, il n’était pas aus­si fa­cile pour elle de tis­ser des ami­tiés. Il lui est dé­jà ar­ri­vé, alors qu’elle fré­quen­tait en­core l’école, d’ap­pe­ler toutes ses amies pour al­ler ma­ga­si­ner et que cha­cune lui dise qu’elle n’était pas dis­po­nible. Elle est donc al­lée ma­ga­si­ner avec sa mère… et qui a-telle vu au centre com­mer­cial? Eh oui, toutes les filles qu’elle avait ap­pe­lées. Sa mère… a alors eu la bonne idée de l’em­me­ner à un plus gros et meilleur centre com­mer­cial, à 45 mi­nutes de là. Autre anec­dote in­té­res­sante: à l’époque de ses pre­miers al­bums, Tay­lor n’avait ja­mais été en couple et s’ins­pi­rait de chan­sons, de films et de livres pour com­po­ser ses pièces.

Tu aimes connaître tous les po­tins sur tes stars pré­fé­rées et dé­cou­vrir des in­fos qui les rendent plus hu­maines à tes yeux? Lis vite les confi­dences de 11 ar­tistes que tu adores!

par Au­ré­lia La­pointe

tay­lor: re­je­tée Par ses amies!

Ka­ty Per­ry: bye-bye rus­sell!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.