ré­sul­tats

alors, l’amour à tout prix ou non?

100% Fun - - TEST -

Une ma­jo­ri­té de a): Oui!

De nature pas­sion­née et rê­veuse, tu es prête à tout pour vivre une belle his­toire d’amour et pour que ta re­la­tion avec Ro­méo fonc­tionne. Tu as de l’am­bi­tion pour ta vie sen­ti­men­tale. Tu se­rais même ca­pable de te je­ter les yeux fer­més et les bras ou­verts dans une nou­velle ro­mance, sans craindre d’être écor­chée. Tu adores jouer au jeu de la sé­duc­tion, cour­ti­ser, échan­ger des re­gards, et tu es im­pa­tiente de ren­con­trer les lèvres de ton flirt pour la pre­mière fois.

Une ma­jo­ri­té de b): Pas en­core…

Tu ne consi­dères pas le grand amour comme étant ce qu’il y a de plus im­por­tant en ce mo­ment. C’est même quelque chose qui te fait un peu peur. Tu as be­soin de temps et, le mo­ment ve­nu, tu te dé­voi­le­ras da­van­tage. Il faut d’abord que tu ren­contres le gar­çon qui te met­tra en confiance, car tu crains de dé­ce­voir et d’être dé­çue. Tu n’oses pas faire les pre­miers pas et tu ne veux pas for­cer les choses. Tu ne te sens pas tout à fait prête à plon­ger.

Une ma­jo­ri­té de c): Pas du tout!

Tu n’as ab­so­lu­ment pas en­vie de sor­tir le grand jeu ni de te lais­ser ten­ter par les ver­tiges de l’amour. Tu as sans doute dé­jà vé­cu une grosse dé­cep­tion sen­ti­men­tale et tu ne veux pas souf­frir à nou­veau. C’est ta mé­fiance qui l’em­porte: tu n’as pas l’in­ten­tion de fran­chir le pas de si­tôt. Alors, tu laisses la ro­mance de cô­té et tu te pré­oc­cupes da­van­tage de tes re­la­tions ami­cales et de tes études. At­ten­tion: Cu­pi­don, lui, a l’oeil ou­vert et il ai­guise sans cesse ses flèches…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.