Le Pro­tec­teur des iti­né­rants ex­prime des craintes

24 Heures Montreal - - EN BREF - – Ca­ro­line Lé­vesque, 24 h

De­vant un autre élan de gé­né­ro­si­té pour ai­der les per­sonnes iti­né­rantes à se ré­chauf­fer lors des nuits hi­ver­nales, le Pro­tec­teur des iti­né­rants de Mon­tréal s’in­quiète pour la sé­cu­ri­té des sans-abri et ceux qui les ac­cueillent dans une église d'Ho­che­la­ga.

Tout comme avec la hal­te­cha­leur de SOS iti­né­rance, Serge La­reault, Pro­tec­teur des iti­né­rants à Mon­tréal, émet des ré­serves quant à l’ini­tia­tive de l’église du Roi des rois, dans Ho­che­la­ga. Une halte-cha­leur est un lo­cal per­met­tant aux per­sonnes sans-abri d’y prendre un ca­fé et s’y ré­chauf­fer toute la nuit, sans qu’elles ne puissent y dor­mir, contrai­re­ment à un re­fuge. Or, cette église chré­tienne per­met même aux per­sonnes de s'y as­sou­pir au sol, four­nis­sant cou­ver­tures et oreillers.

«La so­li­da­ri­té hu­maine, c’est im­por­tant et je re­con­nais la gé­né­ro­si­té de cette église. Mais est-ce que les bé­né­voles sont bien for­més, en sé­cu­ri­té, et est-ce que les per­sonnes ac­cueillies, par­fois au bord de l’over­dose, le sont aus­si?» dit-il, ajou­tant que s’il avait une per­sonne à ré­fé­rer à une halte-cha­leur, cette der­nière de­vrait être re­liée au ré­seau de la san­té.

Le pas­teur Mi­chel Mo­nette pré­fère tra­vailler «sous le ra­dar» des ins­tances pu­bliques, car se­lon lui, ce­la aide à mieux ac­com­plir sa mis­sion. «On a le sys­tème et la bu­reau­cra­tie qu’on a, a-t-il af­fir­mé. On est hy­per pro­té­gés et on se pro­tège tout le monde. À un mo­ment don­né, ça devient hy­per asep­ti­sé.»

Le pas­teur voit une ur­gence d’ai­der les gens dans l’im­mé­diat. «Je com­prends que la Ville peut dire que nos gens sont bé­né­voles et n’ont pas la for­ma­tion adé­quate, mais les per­sonnes ont be- soin d’une place à dor­mir au chaud», a in­di­qué M. Mo­nette.

Films, beignes et cafés

«Ce n’est pas en lais­sant les pauvres de­hors qu’on va chan­ger la ré­pu­ta­tion du quar­tier», a-t-il ajou­té.

Les bé­né­voles ac­cueillent les per­sonnes iti­né­rantes avec ca­fé, beignes et des films sont pro­je­tés toute la nuit. L’église a ou­vert ses portes à trois per­sonnes, lors de sa toute pre­mière nuit, le 8 jan­vier. À même son propre fi­nan­ce­ment, elle es­père ou­vrir chaque nuit où le ther­mo­mètre in­di­que­ra mi­ni­ma­le­ment - 18 de­grés Cel­sius.

Il dit tra­vailler en co­opé­ra­tion avec la halte-cha­leur de SOS iti­né­rance, qui ac­cueille chaque nuit de­puis le 4 jan­vier une di­zaine de per­sonnes par temps doux, alors que le nombre aug­mente à une ving­taine à par­tir de -15 de­grés Cel­sius res­sen­tis.

– PHOTO CA­RO­LINE LÉ­VESQUE/24 HEURES

Le pas­teur Mi­chel Mo­nette, de l’église du Roi des rois, dans Ho­che­la­ga, qui ac­cueille des iti­né­rants lors des épi­sodes de grand froid.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.