Ils au­raient ré­pon­du à l’ap­pel du dji­had

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ - MICHAËL NGUYEN

Une re­cette de bombe éla­bo­rée par Al-Qaï­da aé­té trou­vée chez le jeune couple mon­tréa­lais ac­cu­sé de ter­ro­risme, quiau­rait ain­si ré­pon­du à l’ap­pel du dji­had de l’État Is­la­mique, a af­fir­mé la Cou­ronne au dé­but du pro­cès.

« Dans une vi­déo de pro­pa­gande, un Ca­na­dien en­joint aux moud­ja­hi­dines de soit faire leurs va­lises, soit pré­pa­rer des ex­plo­sifs ; d’ache­ter un billet d’avion ou d’ai­gui­ser ses cou­teaux... [les ac­cu­sés] ont ré­pon­du à cet ap­pel », a lan­cé Me Lyne Dé­ca­rie de la Cou­ronne fé­dé­rale, hier, au pa­lais de justice de Mon­tréal.

Au cours de ce pro­cès pré­vu pour 10 se­maines, la pro­cu­reure compte prou­ver au ju­ry que Sa­brine Djer­mane et El Mah­di Ja­ma­li doivent être re­con­nus cou­pables de ter­ro­risme.

Re­cette de bombe

Les deux jeunes de 21 et 20 ans sont ac­cu­sés d’avoir ten­té de quit­ter le pays dans le but de com­mettre un acte de ter­ro­risme à l’étran­ger, d’avoir pos­sé­dé illé­ga­le­ment une sub­stance ex­plo­sive, d’avoir fa­ci­li­té un acte ter­ro­riste et en­fin d’avoir com­mis des gestes au pro­fit d’une or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste.

Dans sa dé­cla­ra­tion d’ouverture, Lyne Dé­ca­rie a ex­pli­qué que l’en­quête a dé­bu­té le 10 avril 2015, lors­qu’une per­sonne a contac­té la Gen­dar­me­rie Royale du Ca­na­da pour si­gna­ler le com­por­te­ment des deux jeunes.

La veille, le couple au­rait ef­fec­tué une ré­ser­va­tion de billets d’avion afin de quit­ter le pays, trois se­maines plus tard.

Ra­pi­de­ment, les en­quê­teurs ont ren­con­tré les sus­pects et leurs proches, en plus de pro­cé­der à des per­qui­si­tions chez le jeune homme, ain­si qu’à l’ap­par­te­ment que le couple ve­nait de louer.

C’est là qu’ils au­raient trou­vé la re­cette pour fa­bri­quer une bombe. Se­lon la Cou­ronne fé­dé­rale, il s’agit de la même re­cette dif­fu­sée par le groupe ter­ro­riste Al-Qaï­da, mais écrite à la main par Ja­ma­li.

Un ex­pert de­vrait ve­nir té­moi­gner à pro­pos de cette re­cette, a as­su­ré la Cou­ronne fé­dé­rale aux ju­rés.

Les po­li­ciers ont aus­si trou­vé dans cet ap­par­te­ment cer­tains in­gré­dients pour fa­bri­quer une bombe, avec un re­çu confir­mant que Ja­ma­li avait ef­fec­tué les achats, se­lon la preuve que pré­sen­te­ra Lyne Dé­ca­rie du­rant le pro­cès. Par­mi ces in­gré­dients fi­gurent des lu­mières de Noël et du pa­pier sa­blé.

Billets ré­ser­vés

La pro­cu­reure fé­dé­rale a éga­le­ment ex­pli­qué que les po­li­ciers ont sai­si du ma­té­riel in­for­ma­tique, que des ex­perts vien­dront pré­sen­ter au ju­ry dans les pro­chaines se­maines.

Des ré­ser­va­tions de billets d’avion ont éga­le­ment été trou­vées, de même que des de­mandes de pas­se­port.

En­fin, un ex­pert conclu­ra la preuve de la pour­suite en ex­pli­quant au ju­ry l’idéo­lo­gie du groupe État is­la­mique ain­si que leurs mé­thodes de communication.

« À la toute fin, l’his­toire se­ra très claire », a conclu Lyne Dé­ca­rie.

Le pro­cès pré­si­dé par le juge Marc Da­vid se pour­suit au­jourd’hui. Djer­mane est dé­fen­due par Me Charles Ben­mouyal, tan­dis queeJa­ma­li est re­pré­sen­té par M Tia­go Mu­rias.

– ILLUSTRATION AGENCE QMI,/DELF BERG

El Mah­di Ja­ma­li (à gauche) et Sa­brine Djer­mane sont ac­cu­sés de ter­ro­risme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.