Ca­ché sept heures dans un Tim Hor­tons

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ - – Michaël Nguyen, Agence QMI

« Ja­mais je n’au­rais ima­gi­né que c’était un meur­trier », a té­moi­gné, hier, l’em­ployé du ca­fé qui avait trou­vé Ran­dy Tshi­lum­ba ca­ché dans le ca­fé, non loin du su­per­mar­ché où est dé­cé­dée Clé­mence Beau­lieu-Pa­try.

Se­lon la théo­rie de la Cou­ronne, la jeune femme de 20 ans avait re­fu­sé les avances de Tshi­lum­ba en avril 2016. Les deux se connais­saient pour avoir été à la même école se­con­daire, mais ils ne se par­laient pas.

L’ac­cu­sé de 21 ans se se­rait alors pré­sen­té de nou­veau au Maxi de la rue Pa­pi­neau, à Mon­tréal, où tra­vaillait Clé­mence et en trois mi­nutes à peine, il l’au­rait poi­gnar­dée par-der­rière à 14 re­prises avant de prendre la fuite.

« Il te­nait Clé­mence, elle était dos à lui... Un bras s’est le­vé, j’ai vu un re­flet... Mon Dieu... ça res­sem­blait à une ma­chette, ça ne se pou­vait pas, on est au Maxi », a té­moi­gné une cliente du Maxi.

Voyant un suspect cou­rir vers la sor­tie, un client a ten­té de le rat­tra­per, mais sans suc­cès. Tshi­lum­ba a réus­si à re­joindre un Tim Hor­tons à proxi­mi­té.

Un homme « nor­mal »

Pen­dant sept heures, il est ain­si res­té en­fer­mé dans les toi­lettes des femmes.

« Quand je l’ai vu sor­tir, il sem­blait avoir toute sa tête, on a échan­gé quelques mots, je lui ai de­man­dé ce qu’il fai­sait là, il me sem­blait être une per­sonne nor­male », a té­moi­gné Bren­don Saint-De­nis, qui tra­vaillait dans le ca­fé cette nuit-là.

Se­lon la théo­rie de la Cou­ronne, Tshi­lum­ba au­rait en­suite quit­té le Tim Hor­tons pour se rendre au cé­gep où il étu­diait, afin de ca­cher l’arme du crime et chan­ger ses vê­te­ments.

Il au­rait en­suite ef­fec­tué plu­sieurs re­cherches in­ter­net sur la fa­çon de la­ver du sang, de se dé­bar­ras­ser de la preuve et sur la fa­çon de com­mettre le meurtre par­fait.

Tshi­lum­ba re­con­naît être l’homme qui est en­tré dans le Maxi et qui s’est ré­fu­gié dans le Tim Hor­tons, mais il a néan­moins plai­dé non cou­pable.

Le jeune homme ac­cu­sé d’avoir poi­gnar­dé à mort une em­ployée d’un Maxi qui l’au­rait re­je­té s’est ca­ché sept heures dans un Tim Hor­tons juste après le drame, ré­vèlent des vi­déos de sur­veillance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.