700 maires me­na­cés d’ar­res­ta­tions en Ca­ta­logne

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ -

Plus de 700 maires de Ca­ta­logne prêts à or­ga­ni­ser un ré­fé­ren­dum d’au­to­dé­ter­mi­na­tion in­ter­dit risquent des pour­suites voire une ar­res­ta­tion, se­lon la dé­ci­sion prise hier par Ma­drid.

Dans une note, la cour d’Espagne or­donne aux pro­cu­reurs des quatre pro­vinces de Ca­ta­logne de ci­ter à com­pa­raître les maires par­ti­ci­pant à l’or­ga­ni­sa­tion du scru­tin an­ti­cons­ti­tu­tion­nel du 1er oc­tobre, « en tant que mis en exa­men ». Au cas où un maire ne ré­pon­drait pas à la convo­ca­tion, la cour de­mande « d’or­don­ner son ar­res­ta­tion » pour qu’il com­pa­raisse.

Se­lon la der­nière liste dif­fu­sée par l’As­so­cia­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés pour l’in­dé­pen­dance (AMI), 712 maires de la ré­gion sur 948 se­raient dis­po­sés à mettre des lo­caux à dis­po­si­tion de l’exé­cu­tif ca­ta­lan pour or­ga­ni­ser ce ré­fé­ren­dum.

« Qu’ils nous ar­rêtent ! »

« Et bien, qu’ils nous ar­rêtent ! Ils sont fous ! », a ré­agi Da­vid Ro­vi­ra, maire de l’Es­plu­ga de Fran­co­li (3800 ha­bi­tants), joint par té­lé­phone.

« Ils n’ont rien com­pris, rien pro­po­sé (en ré­ponse aux revendications, NDLR), ils se moquent de nous », a-t-il ajou­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.