Chants dji­ha­distes et pro­pa­gande chez le couple

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ - MICHAËL NGUYEN

Le jeune couple mont­réa­lais ac­cu­sé de ter­ro­risme consul­tait des chants de l’État is­la­mique et de la pro­pa­gande dji­ha­diste, se­lon ce qu’ont dé­cou­vert les en­quê­teurs lors de per­qui­si­tions.

« Tuez-les où vous les trou­vez, noyez-les dans le sang... Le com­bat est le che­min de la vie », dit l’un de ces chants, a ex­pli­qué un en­quê­teur de la Gen­dar­me­rie royale du Ca­na­da au pro­cès du jeune couple, jeu­di au pa­lais de jus­tice de Mont­réal.

Sa­brine Djer­mane et El Mah­di Ja­ma­li, âgés de 21 et 20 ans, su­bissent de­puis mer­cre­di leur pro­cès pour avoir ten­té de quit­ter le pays dans le but de com­mettre un acte ter­ro­riste à l’étran­ger, d’avoir pos­sé­dé illé­ga­le­ment une sub­stance ex­plo­sive, d’avoir fa­ci­li­té un acte ter­ro­riste et en­fin d’avoir com­mis des gestes au pro­fit d’une or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste.

Pro­pa­gande

Ils avaient été ar­rê­tés dans un parc du quar­tier Ville­ray pen­dant qu’ils fai­saient une marche, en avril 2015. Leur pro­cès de­vant ju­ry se dé­roule cette se­maine au pa­lais de jus­tice de Mont­réal. Ils ont plai­dé non cou­pables à toutes les ac­cu­sa­tions.

Jeu­di, l’en­quê­teur Mou­ha­nad Ka­nou a ex­pli­qué avoir fouillé les ap­pa­reils élec­tro­niques des ac­cu­sés ar­rê­tés en 2015. Il y a trou­vé des chants fai­sant l’apo­lo­gie du mar­tyr, qui glo­ri­fient la guerre contre « l’oc­cu­pant » ou en­core en­cou­ragent à s’en prendre aux « mé­créants », a-t-il ex­pli­qué au ju­ry.

« Un des chants prône la mort », a-t-il té­moi­gné.

Mais il a aus­si trou­vé des pho­tos s’ap­pa­ren­tant à de la pro­pa­gande, comme des images mon­trant des com­bat­tants ar­més bran­dis­sant des dra­peaux rap­pe­lant ce­lui du groupe État is­la­mique.

Des pho­tos sem­blant pro­ve­nir d’exé­cu­tions ont éga­le­ment été trou­vées, a ajou­té l’en­quê­teur Ka­nou.

Zehaf-Bi­beau

Du­rant la fouille, l’en­quê­teur a éga­le­ment dé­cou­vert un cli­ché de Mi­chael Zehaf-Bi­beau, l’homme qui a tué un sol­dat ca­na­dien de­vant le par­le­ment à Ot­ta­wa en oc­tobre 2014.

Il y avait aus­si la pho­to de per­sonnes im­pli­quées dans l’at­ten­tat contre le jour­nal sa­ti­rique Char­lie Heb­do à Pa­ris en 2015, ain­si que dans un su­per­mar­ché de la même ville, le len­de­main.

La pho­to de John Ma­guire, un Ca­na­dien ap­pe­lant à par­ti­ci­per au dji­had, a éga­le­ment été trou­vée dans le ma­té­riel in­for­ma­tique. Dans sa dé­cla­ra­tion d’ou­ver­ture du pro­cès, Me Lyne Dé­ca­rie de la Cou­ronne fé­dé­rale a af­fir­mé que les deux ac­cu­sés avaient « ré­pon­du à l’ap­pel » au dji­had lan­cé par Ma­guire.

Bombe

Une autre fouille a éga­le­ment per­mis de trou­ver des ob­jets qui, se­lon la Cou­ronne fé­dé­rale, per­met­traient de fa­bri­quer une bombe. Une re­cette, écrite à la main par Ja­ma­li et iden­tique à celle dif­fu­sée par Al-Qaï­da a éga­le­ment été trou­vée, se­lon la preuve que compte pré­sen­ter la Cou­ronne.

Du­rant le contre-in­ter­ro­ga­toire d’un ser­gent de la Sû­re­té du Qué­bec, la dé­fense lui a de­man­dé s’il avait en­ten­du du­rant l’opé­ra­tion des ré­fé­rences à la fa­bri­ca­tion d’une bombe, à un au­to­cui­seur ou en­core à l’at­ten­tat du ma­ra­thon de Bos­ton en 2013, mais le té­moin a dit ne pas s’en sou­ve­nir.

Le pro­cès, pré­si­dé par le juge Marc Da­vid, de­vait se pour­suivre ven­dre­di au pa­lais de jus­tice de Mont­réal.

Sa­brine Djer­mane est dé­fen­due par Me Charles Ben­mouyal, tan­dis que El Mah­di Ja­ma­li est re­pré­sen­té par Me Tia­go Mu­rias.

– PHO­TOS COURTOISIE

Sa­brine Djer­mane et El Mah­di Ja­ma­li, qui forment un jeune couple mont­réa­lais, au­raient consul­té de la pro­pa­gande de groupes as­so­ciés au ter­ro­risme, se­lon le té­moi­gnage hier d’un en­quê­teur de la Gen­dar­me­rie royale du Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.