Te­mer for­mel­le­ment ac­cu­sé de cor­rup­tion

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ - – AFP

Fin juin, le chef de l’État avait dé­jà été ac­cu­sé for­mel­le­ment de cor­rup­tion pas­sive, mais était par­ve­nu à em­pê­cher l’ou­ver­ture d’un pro­cès à son en­contre en ob­te­nant une large ma­jo­ri­té à la chambre des dé­pu­tés, seule ha­bi­li­tée à don­ner à la suite de la pro­cé­dure.

D’après le do­cu­ment of­fi­ciel du pro­cu­reur, « Mi­chel Te­mer est ac­cu­sé d’avoir joué le rôle le lea­der de l’or­ga­ni­sa­tion cri­mi­nelle de­puis 2016 », date à la­quelle il a rem­pla­cé à la tête du pays l’ex-pré­si­dente de gauche Dil­ma Rous­seff, des­ti­tuée pour ma­quillage des comptes pu­blics.

Le ré­seau de cor­rup­tion au­rait per­mis aux ac­cu­sés d’em­po­cher 587 mil­lions de ré­ais de pots-de-vin (en­vi­ron 230 M$), ajoute le do­cu­ment.

Six autres per­sonnes

La de­mande de mise en ac­cu­sa­tion concerne aus­si six autres membres du par­ti de M. Te­mer, le PMDB, par­mi eux ses prin­ci­paux mi­nistres. Elle a été re­mise à la Cour su­prême, qui doit l’ana­ly­ser avant de la sou­mettre à la chambre des dé­pu­tés.

Si deux tiers des par­le­men­taires votent pour l’ou­ver­ture d’un pro­cès, le pré­sident se­ra écar­té pour six mois le temps de son ju­ge­ment.

Ces ac­cu­sa­tions s’ap­puient no­tam­ment sur les confes­sions du ma­gnat de la viande Joes­ley Ba­tis­ta, au­teur d’un enregistrement com­pro­met­tant pour le pré­sident Te­mer, qui a dé­clen­ché un vé­ri­table séisme po­li­tique au Bré­sil.

Le pro­cu­reur gé­né­ral du Bré­sil a pré­sen­té, jeu­di, une nou­velle de­mande de mise en ac­cu­sa­tion contre le pré­sident Mi­chel Te­mer pour obs­truc­tion à la jus­tice et par­ti­ci­pa­tion à une or­ga­ni­sa­tion cri­mi­nelle dans le cadre d’un vaste scan­dale de cor­rup­tion.

Si­lence ache­té ?

Dans cet enregistrement clan­des­tin, ren­du pu­blic à la mi-mai, le chef de l’État semble don­ner son ac­cord pour l’achat du si­lence d’un dé­pu­té au­jourd’hui en pri­son.

Le do­cu­ment of­fi­ciel du pro­cu­reur évoque aus­si des ver­se­ments à Lu­cio Fu­na­ro, soup­çon­né d’être un in­ter­mé­diaire du PMDB pour le paie­ment de pots-de-vin.

Joes­ley Ba­tis­ta et Lu­cio Fu­na­ro sont pas­sés aux aveux après avoir noué un ac­cord avec la jus­tice dans l’es­poir d’une re­mise de peine.

Max,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.