Les vents vio­lents pour­raient avoir un im­pact sur les ta­rifs

24 Heures Montreal - - ACTUALITÉ -

Les vents vio­lents qui ont cau­sé d’im­por­tantes pannes de cou­rant de­puis 10 jours risquent d’avoir un im­pact sur votre por­te­feuille le prin­temps pro­chain.

Hy­dro-Qué­bec veut in­ves­tir da­van­tage pour contrô­ler la vé­gé­ta­tion à proxi­mi­té des fils élec­triques.

Et ça passe, se­lon la so­cié­té d’État, par une hausse de ses ta­rifs.

Quelque 40 % des pannes sont cau­sées par des arbres ou des branches tom­bés, sur­tout sui­vant la mau­vaise hu­meur de la na­ture.

Plus fré­quentes

« Ces tem­pêtes sont ex­cep­tion­nelles, mais ces ex­cep­tions se pro­duisent de plus en plus sou­vent », note Marc-An­toine Pou­liot, porte-pa­role chez Hy­dro-Qué­bec.

La so­cié­té d’État a consa­cré 67 mil­lions $ en 2016-2017 à l’éla­gage, à l’aba­tage et au dé­boi­se­ment. Elle veut y ajou­ter 17 mil­lions sup­plé­men­taires à comp­ter d’avril pro­chain. Cette somme est in­cluse dans la hausse de 1,1 pour cent de ses ta­rifs ré­cla­mée à la Ré­gie de l’éner­gie en juillet der­nier.

« L’ar­gent sert à plein de choses, à l’en­tre­tien, aux sa­laires, mais aus­si à des tra­vaux de pré­ven­tion pour di­mi­nuer les pannes », pré­cise le porte-pa­role.

Pro­jet-pi­lote

Hy­dro-Qué­bec a sol­li­ci­té les mu­ni­ci­pa­li­tés, dont Sa­gue­nay, pour par­ti­ci­per à un pro­jet de contrôle de la vé­gé­ta­tion.

Deux mu­ni­ci­pa­li­tés ont dé­jà tes­té ce pro­gramme, soit Blain­ville, dans les Lau­ren­tides, et Saint-La­zare, en Mon­té­ré­gie.

« Nous ne leur de­man­dons pas de nous ai­der à convaincre la Ré­gie de nous ac­cor­der la hausse de­man­dée », dit M. Pou­liot. Elles sont plu­tôt des par­te­naires pour com­mu­ni­quer avec les pro­prié­taires fon­ciers tou­chés par des tra­vaux à ve­nir. Quand des arbres sont si­tués sur des ter­rains pri­vés, nous avons be­soin de l’au­to­ri­sa­tion du pro­prié­taire pour agir. »

Les au­diences pu­bliques de la Ré­gie de l’éner­gie sur la hausse de­man­dée par Hy­dro-Qué­bec au­ront lieu en dé­cembre.

La dé­ci­sion se­ra ren­due en mars pro­chain.

PHO­TO MARC VALLIÈRES/AGENCE QMI

Hy­dro-Qué­bec veut in­ves­tir da­van­tage pour contrô­ler la vé­gé­ta­tion

à proxi­mi­té des fils élec­triques.–

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.