Un pre­mier Fan­tôme de l’opé­ra fran­co­phone

24 Heures Montreal - - Week-end - - Bru­no La­pointe, Agence QMI

Plus de 30 ans après sa créa­tion ori­gi­nale, la co­mé­die mu­si­cale Le Fan­tôme de l’opé­ra au­ra bien­tôt droit à sa pre­mière ver­sion fran­co­phone en concert. Et c’est non pas à Pa­ris, où se dé­roule l’in­trigue du spec­tacle, qu’au­ra lieu cet évé­ne­ment his­to­rique, mais ici même à Mont­réal.

La toute pre­mière re­pré­sen­ta­tion du Fan­tôme de l’opé­ra en ver­sion concert fran­co­phone de­vait ini­tia­le­ment avoir lieu à Pa­ris en 2016. Mais un in­cen­die ayant ra­va­gé le théâtre Mo­ga­dor a for­cé l’an­nu­la­tion du spec­tacle quelques se­maines avant le dé­but des re­pré­sen­ta­tions. Le pro­jet a en­suite été aban­don­né. Deux ans plus tard, l’or­chestre de la francophonie prend le re­lais. Une toute nou­velle équipe a été réunie, à l’ex­cep­tion d’anne-ma­rine Suire, qui re­prend le rôle de Ch­ris­tine Daaé qu’elle de­vait in­ter­pré­ter à Pa­ris. À ses cô­tés, Na­ta­lie Cho­quette in­ter­pré­te­ra le rôle de Car­lot­ta, une pri­ma don­na co­lé­rique et ré­so­lu­ment di­va. Mais pas dans le bon sens du terme.

« C’est un rôle très drôle qui me per­met de re­nouer avec la co­mé­die. La simple idée de sa­voir que je vais faire rire les gens me rend ex­trê­me­ment heu­reuse », confie la chan­teuse.

Cette ver­sion concert du Fan­tôme de l’opé­ra re­pren­dra toutes les chan­sons d’an­drew Lloyd Web­ber et Charles Hart, et cer­tains dia­logues (tous en ver­sion fran­çaise), mais dans une mise en scène mi­ni­ma­liste. Cos­tumes et ac­ces­soires (dont le cé­lèbre chan­de­lier) se­ront évi­dem­ment pré­sents. Mais les dé­pla­ce­ments, eux, se­ront li­mi­tés.

Un ren­dez-vous man­qué

En mon­tant sur la scène du Mo­nu­ment-na­tio­nal, Na­ta­lie Cho­quette re­noue­ra avec le personnage de Car­lot­ta, après un pre­mier ren­dez-vous man­qué il y a de ce­la une tren­taine d’an­nées. La chan­teuse de­vait en in­car­ner la dou­blure lors de la pro­duc­tion to­ron­toise à la fin des an­nées 1980, mais a fi­na­le­ment re­fu­sé le contrat.

« Ma fille Florence de­vait avoir en­vi­ron 5 ans à l’époque, alors je ne me voyais pas dé­mé­na­ger à To­ron­to pour un an, si­non plus. C’est évident que le sa­laire qu’on me pro­po­sait m’au­rait beau­coup ai­dée à l’époque, mais je vou­lais pas­ser plus de temps avec ma fa­mille. Et comme je com­men­çais à dé­ve­lop­per mes per­son­nages ici, au Qué­bec, j’ai dé­ci­dé de pas­ser mon tour », se sou­vient-elle.

Na­ta­lie Cho­quette avoue n’avoir ja­mais re­gret­té cette dé­ci­sion. Après tout, la chan­teuse a tou­jours vé­cu de sa voix, mais aus­si de ses propres per­son­nages, tant ici qu’à l’étran­ger. Si bien qu’il s’agi­ra de la pre­mière fois qu’elle in­carne un « vé­ri­table » rôle lors­qu’elle prê­te­ra ses traits à Car­lot­ta.

Le Fan­tôme de l’opé­ra en ver­sion concert se­ra pré­sen­té ven­dre­di et sa­me­di au Mo­nu­ment-na­tio­nal.

- PHO­TO D’ARCHIVES PHI­LIPPE-OLI­VIER CONTANT, AGENCE QMI

Na­tha­lie Choque e in­ter­pré­te­ra le rôle de Car­lo a dans le Fan­tôme de l’opé­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.