Une cé­ré­mo­nie pour les 10 ans de la mort de Fre­dy Villa­nue­va

La mé­moire de Fre­dy Villa­nue­va a été com­mé­mo­rée jeu­di soir, à Mon­tréal-nord, à l’en­droit même où le jeune homme a été mor­tel­le­ment at­teint par les balles d’un po­li­cier 10 ans plus tôt.

24 Heures Montreal - - Actualité - – Fran­cis Pilon, 24h

Une cé­ré­mo­nie avec une en­vo­lée de co­lombes, des mots en hom­mage au jeune homme tué, des oeuvres d’art à son ef­fi­gie, une mu­rale de pho­tos, voi­là quelques-unes des ac­ti­vi­tés aux­quelles ont par­ti­ci­pé une cen­taine de per­sonnes vê­tues de blanc.

« Je suis là pour rendre jus­tice à mon fils et pour qu’on n’ou­blie pas sa mé­moire, mal­gré les 10 ans qui ont pas­sé », af­firme avec les larmes aux yeux Li­liane Villa­nue­va, qui por­tait un chan­dail sur le­quel était im­pri­mé le vi­sage de son fils.

Tour à tour, des ar­tistes, des écri­vains, des proches de la fa­mille Villa­nue­va et la com­mu­nau­té mont­réa­laise ont par­ti­ci­pé à un mi­cro ou­vert pour par­ta­ger leur pen­sée sur les 10 ans après la mort de Fre­dy. Le dé­pu­té de Qué­bec so­li­daire, Amir Kha­dir, était lui aus­si sur place.

L’évé­ne­ment, qui a com­men­cé à 17 heures, a été or­ga­ni­sé par le co­mi­té de sou­tien à la fa­mille Villa­nue­va.

Une place po­la­ri­sante

Les proches de Fre­dy se battent de­puis plu­sieurs an­nées pour ob­te­nir un es­pace en l’honneur du jeune homme dans Mon­tréal-nord.

Ch­ris­tine Black, mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment, avait men­tion­né en juin der­nier que le ré­amé­na­ge­ment du parc Hen­ri-bou­ras­sa, nom­mé la « place de l’es­poir », n’au­rait pas d’hom­mage à Fre­dy Villa­nue­va.

Cette dé­ci­sion avait sou­le­vé de vives ten­sions. Les par­ti­ci­pants à la cé­ré­mo­nie de jeu­di ont d’ailleurs col­lé une af­fiche du jeune de 18 ans, mort lors d’une in­ter­ven­tion po­li­cière en 2008, pour ca­cher le mot « es­poir » d’une pan­carte an­non­çant le ré­amé­na­ge­ment du parc.

Conti­nuer le com­bat

Will Pros­per, cofondateur du mou­ve­ment Mon­tréal-nord Ré­pu­blik, a ré­pé­té à plu­sieurs re­prises que la fa­mille Villa­nue­va ne lâ­che­ra pas le mor­ceau.

« Ça fait 10 ans qu’on se bat pour un jeune qui au­rait pu être n’im­porte qui dans ce parc. Notre plus grande fier­té au Qué­bec, ce sont nos jeunes. Par­tout au Qué­bec, on dé­mo­nise leur nom, on leur manque de res­pect et on veut ca­cher leur mé­moire », ex­plique M. Pros­per.

« Nous, on dit que c’est in­ac­cep­table. C’est pour ce­la qu’on de­mande un mé­mo­rial à la mé­moire de Fre­dy Villa­nue­va. Il au­rait dû être ici avec nous au­jourd’hui […]. La fa­mille Villa­nue­va va conti­nuer à se battre, cinq, 10, 15 ans s’il faut pour com­mé­mo­rer sa mé­moire », conclut-il.

– PHO­TO TO­MA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Des in­vi­tés ont par­ti­ci­pé à uneen­vo­lée de co­lombes lors de la cé­ré­mo­nie à Mon­tréal-nord, jeu­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.