LE PLA­TEAU VEUT UNE PLACE INONDABLE

La pre­mière place pu­blique inondable de Mon­tréal, qui per­met de re­te­nir les eaux de pluie lors de pré­ci­pi­ta­tions abon­dantes, pour­rait être construite sur le Pla­teau-mont-royal.

24 Heures Montreal - - La Une - – Sa­rah Daoust-braun,

« Dans le contexte pré­oc­cu­pant des chan­ge­ments cli­ma­tiques où une aug­men­ta­tion des pluies in­tenses de 10 à 20 % est à pré­voir, l’ar­ron­dis­se­ment du Pla­teau-mon­troyal sou­haite, dans le cadre du pro­jet d’amé­na­ge­ment d’une place pu­blique au 962, ave­nue du Mont-royal Est, in­no­ver en construi­sant une place mul­ti­fonc­tion­nelle inondable de type Wa­ter Square », écrit-on dans des do­cu­ments dé­ci­sion­nels.

Le 962, ave­nue du Mon­troyal est un es­pace pu­blic tem­po­raire qui de­vien­dra per­ma­nent en 2020 et qui a fait l’ob­jet de consul­ta­tions ci­toyennes.

« C’est une des places qu’on est en train d’amé­na­ger où la vo­lon­té ci­toyenne est la plus forte pour avoir un lieu avec de l’eau », a ex­pli­qué la con­seillère d’ar­ron­dis­se­ment Mae­va Vi­lain, pré­ci­sant que la place se­ra aus­si ver­die.

Études

Une de­mande de sub­ven­tion se­ra dé­po­sée par l’ar­ron­dis­se­ment au mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales, ce qui pour­rait per­mettre d’ob­te­nir au maxi­mum 500 000 $ pour fi­nan­cer des études pré­li­mi­naires et de fai­sa­bi­li­té et une par­tie des coûts de construc­tion. Une autre de­mande de sub­ven­tion pour des études se­ra aus­si en­voyée à la Fé­dé­ra­tion ca­na­dienne des mu­ni­ci­pa­li­tés.

L’ar­ron­dis­se­ment es­time le coût to­tal du pro­jet à 2,5 M$ et en­vi­sa­ge­rait de lan­cer les tra­vaux au cou­rant de l’an­née 2020.

« C’est une nou­velle fa­çon de conce­voir les es­paces pu­blics et de jouer avec l’eau, c’est su­per in­té­res­sant », a sou­li­gné Em­ma­nuel Ron­dia, res­pon­sable des es­paces verts pour le Con­seil ré­gio­nal de l’en­vi­ron­ne­ment de Mon­tréal.

Sto­cker l’eau

L’amé­na­ge­ment d’un Wa­ter Square est ren­table puisque ce­la per­met de gé­rer les eaux plu­viales, tout en don­nant un es­pace de loi­sir et de dé­tente à la po­pu­la­tion.

L’ob­jec­tif est donc de col­lec­ter et de sto­cker tem­po­rai­re­ment dans cette place l’eau de pluie des en­vi­rons lors d’averses afin de ré­duire le nombre de sur­verses, et d’évi­ter le dé­bor­de­ment des égouts.

« Quand on a des pluies in­tenses, le ré­seau d’égout ne peut pas ab­sor­ber toute la quan­ti­té, on doit donc en en­voyer une par­tie di­rec­te­ment dans l’eau sans pas­ser par la sta­tion d’épu­ra­tion. L’idée c’est d’évi­ter d’al­ler à cette ca­pa­ci­té maxi­male du ré­seau », a ex­pli­qué Em­ma­nuel Ron­dia.

Deux fonc­tions

Autre avan­tage, la construc­tion de ce type d’es­pace per­met de rem­plir deux fonc­tions avec un seul in­ves­tis­se­ment : « l’amé­na­ge­ment d’un es­pace pu­blic et de loi­sir et la ges­tion des eaux plu­viales, ce qui est plus ren­table que de faire un bas­sin de bé­ton sou­ter­rain et un parc en sur­face », a ex­pli­qué la re­la­tion­niste pour la Ville de Mon­tréal Ma­ri­lyne La­roche Cor­beil.

Se­lon cette der­nière, il existe des ou­vrages faits pour être inon­dés dans la mé­tro­pole, comme des in­fra­struc­tures vertes dans Saint-laurent, mais rien qui se com­pare à un Wa­ter Square ty­pique.

Mon­tréal a d’ailleurs la vo­lon­té d’en construire sur son ter­ri­toire et le co­mi­té exé­cu­tif a de­man­dé aux ar­ron­dis­se­ments de trou­ver des sites po­ten­tiels où ils pour­raient être amé­na­gés.

Des Wa­ter Squares ont entre autres été amé­na­gés à Rot­ter­dam et à Tiel aux Pays-bas.

– PHO­TO COUR­TOIS IE I RI SVA N DEN

La Vill e de Rot­ter­dam ,a ux Pays-bas ,ac ons­truit un Wa­ter Square en 2013 pour li­mite rl es inon­da­tions lors des pluies ex­cep­tion­nelles. Mon­tréal compt ee n construir ed ’ici 2019.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.