789 $ DE PLUS DANS SES POCHES

Le nou­veau bud­get de la ville de Mon­tréal perme/ra aux pe­tits com­mer­çants comme Her­man Alves du res­tau­rant Bi­toque de souf­fler un peu.

24 Heures Montreal - - La Une - SA­RA HD AOUST-BRAUN ET MA­RIE-ÈVE DU­MONT

« Je ne suis pas un grand ami des po­li­ti­ciens, mais cette fois­ci, 30 ans après mon ar­ri­vée à Mon­tréal, on a une nou­velle mai­resse qui semble sin­cère. Ils [les membres de l’ad­mi­nis­tra­tion] ont une autre vi­sion de notre ville, ils se battent pour les pe­tits com­mer­çants », se ré­jouit Her­man Alves, pro­prié­taire du res­tau­rant Bi­toque dans l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-ouest.

L’ad­mi­nis­tra­tion Plante a pré­sen­té jeu­di le deuxième bud­get de son man­dat dont l’une des pro­messes phares était de don­ner du ré­pit aux com­mer­çants.

Quelque 22 800 uni­tés, soit 57 % des com­merces, bé­né­fi­cie­ront donc d’une baisse de taxes de 10 %. Le tout en rai­son d’une ré­duc­tion du taux de taxa­tion pour la pre­mière tranche de 500 000 $ de la va­leur de l’im­meuble.

Plu­sieurs com­mer­çants ont dé­crié dans les der­nières an­nées des taxes qu’ils ju­geaient étouf­fantes dans cer­tains sec­teurs. C’est sans comp­ter ceux qui ont gran­de­ment souf­fert des tra­vaux in­ces­sants dans leurs rues, en for­çant même quelques-uns à mettre la clé sous la porte.

Taxes fon­cières ge­lées

Ce geste était ré­cla­mé par l’op­po­si­tion, qui l’a qua­li­fié d’un « pas dans la bonne di­rec­tion », es­ti­mant tout de même que l’aide glo­bale aux com­mer­çants était « ti­mide ».

Rien ne ga­ran­tit ce­pen­dant que les com­mer­çants lo­ca­taires puissent pro­fi­ter de cette ré­duc­tion de taxes puis­qu’elle est ac­cor­dée aux pro­prié­taires des im­meubles. De plus, cer­tains com­mer­çants, dont ceux du centre-ville, ne ver­ront pas né­ces­sai­re­ment leur compte de taxes bais­ser en rai­son de l’im­por­tante va­leur de leur bâ­ti­ment. Avec la nou­velle me­sure, M. Alves éco­no­mi­se­ra 789,35 $ sur son compte de taxes soit une di­mi­nu­tion de 6,8 % par rap­port à l’an der­nier.

« C’est bien, l’ar­gent c’est im­por­tant, mais c’est aus­si le fait qu’on est re­con­nus, qu’on fait quelque chose pour nous », in­siste-t-il.

La mai­resse a aus­si res­pec­té sa pro­messe de ne pas aug­men­ter la fac­ture des pro­prié­taires au-de­là de l’in­fla­tion en ge­lant la taxe fon­cière, mal­gré une nou­velle taxe pour le trans­port en com­mun.

Les pro­prié­taires ré­si­den­tiels ver­ront donc leur compte de taxes aug­men­ter en moyenne de 1,7 %, et les com­mer­çants de 1,3 %.

Com­pen­sa­tion

Mon­tréal pré­voit aus­si dans son bud­get 5,2 mil­lions $ pour son pro­gramme d’aide en­vers les com­mer­çants tou­chés par les in­nom­brables chan­tiers.

L’aide se­ra ré­tro­ac­tive au 1er jan­vier 2016 et les com­mer­çants pour­ront re­ce­voir jus­qu’à 30 000 $ par an­née. Une en­ve­loppe de 25 M$ a été an­non­cée jus­qu’en 2022.

Les com­mer­çants ne savent tou­jours pas quand exac­te­ment ils pour­ront y tou­cher.

« Tout est en place pour que ce soit ra­pide », a in­di­qué Mme Plante, as­su­rant que l’aide se­rait ver­sée en 2019.

Les dé­tails de ce pro­gramme se­ront pré­sen­tés le 14 no­vembre.

– PHO­TO AGENCE QMI/MA­RIO BEAU­RE­GARD

Le res­pon­sable des fi­nances de la Ville de Mon­tréal, Be­noit Do­rais, ar­rive avec le bud­get, au bras de la mai­resse Va­lé­rie Plante.

HER­MAN ALVES Res­tau­ra­teur

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.