Que se passe-t-il après la date de pé­remp­tion?

5/15 - - Mieux Consommer -

Ces nui­sibles ali­ments peuvent sont al­té­rables s’y dé­ve­lop­per et des bac­té­ries sans

signe vi­sible (au­cun chan­ge­ment de tex­ture, de cou­leur ou d’odeur ni ap­pa­ri­tion de traces de moi­sis­sure). Il ne faut donc pas se fier à nos sens pour ju­ger de la sa­lu­bri­té de l’ali­ment. La consom­ma­tion de ces ali­ments après la date de pé­remp­tion pré­sente des risques pour la santé.

Ces nui­sibles ali­ments ne sont s’y dé­ve­loppent al­té­rables, mais gé­né­ra­le­ment les bac­té­ries pas. La consom­ma­tion de ces ali­ments après la date de pé­remp­tion n’est donc pas dan­ge­reuse pour la santé, mais si des signes de dé­té­rio­ra­tion sont ob­ser­vés, il est tout de même re­com­man­dé de je­ter l’ali­ment ou la par­tie en­dom­ma­gée de ce­lui-ci.

Ces ali­ments sont peu al­té­rables et les bac­té­ries nui­sibles ne s’y dé­ve­loppent pas.

Pour ces ali­ments, le dé­pas­se­ment de la date de pé­remp­tion risque plu­tôt de cau­ser des chan­ge­ments de goût, de tex­ture, d’ap­pa­rence ou en­core de cer­taines ca­rac­té­ris­tiques (une di­mi­nu­tion de la te­neur en an­ti­oxy­dants, par exemple). Ces chan­ge­ments sont tou­te­fois sans dan­ger pour la santé. Par contre, si des signes de conta­mi­na­tion sont vi­sibles sur l’ali­ment (la pré­sence d’un in­secte dans le pro­duit, par exemple), il est re­com­man­dé de ne pas le consom­mer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.